Paralympiques 2022 : Maxime Montaggioni remporte la médaille d'or sur le banked slalom en snowboard

Le Français a réalisé une deuxième manche supersonique pour aller chercher le titre, vendredi à Genting.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Maxime Montaggioni, champion paralympique de banked slalom lors des Jeux de Pékin, le 11 mars 2022. (CHLOE KNOTT / HANDOUT / MAXPPP)

Le champion du monde de la discipline a tenu son rang. Vendredi 11 mars, quatre jours après sa déception et une élimination en quart de finale sur le snowboardcross, Maxime Montaggioni est allé chercher sa première médaille paralympique - en or ! - lors de l'épreuve de banked slalom. Il s'agit de la 5e médaille d'or pour le clan tricolore, la 9e tous métaux confondus.

La consécration, enfin, pour Montaggioni

La déception du snowboardcross est loin, très loin derrière. Eliminé dès les quarts de finale à la photo-finish, lundi, Maxime Montaggioni, a su rebondir avec la manière sur le banked slalom. Champion du monde en titre en janvier dernier à Lillehammer, le Français de 32 ans, qui souffre d'une maladie congénitale à l'avant-bras, a réalisé deux manches de folie pour s'imposer devant les Chinois Ji et Zhu.

Deuxième à un seul petit centième du premier à l'issue de la première manche, l'ancien champion de para taekwondo a livré un deuxième run monumental pour reprendre quatre dixièmes à son rival. Son cri de joie à l'arrivée trahissait son émotion. Revenu de l'enfer après les Jeux de Pyeongchang, victime d’une grave blessure aux ligaments du genou à l’entraînement, le Niçois tient enfin sa consécration.

Le Français réalise une magnifique deuxième manche et réussit à passer devant le Chinois Lijia Li. Le champion du monde de Lillehammer a pris sa revanche par rapport au para snowboard cross où il n'a pas passé les quarts de finale. Le Chinois Yonggang Zhu complète le podium.
France 3

"Je n'ai jamais été premier de ma catégorie lors des entraînements (du banked slalom, ndlr), je savais que ça allait être dur. La neige a durci, ça m'a avantagé. Je ne réalise pas", confiait-il, encore sous le choc d'un titre dont il a tant rêvé. Et qui arrive à point nommé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Snowboard aux Jeux paralympiques d'hiver 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.