Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Paralympiques 2022 : "Je ne voulais pas perdre pour un centième", confie Maxime Montaggioni

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Le Français Maxime Montaggioni, tout fraîchement champion paralympique, s'exprime avec avec émotion juste après son titre lors de l'épreuve du slalom en para snowboard.
Maxime Montaggioni : "Quatre ans de travail qui aboutissent" Le Français Maxime Montaggioni, tout fraîchement champion paralympique, s'exprime avec avec émotion juste après son titre lors de l'épreuve du slalom en para snowboard.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport

Après une compétition de snowboardcross décevante, le Français a dominé la concurrence en devenant champion paralympique sur l’épreuve de banked slalom, vendredi.

Une victoire logique et limpide. Éliminé prématurément de la compétition de snowboardcross, il y a quatre jours, le Français Maxime Montaggioni a dominé ses adversaires lors de l’épreuve de banked slalom en snowboard, vendredi 11 mars. Une médaille comme un soulagement pour le tricolore. "C’est incroyable et c’est surtout beaucoup d’émotions. C’est quatre ans de travail qui aboutissent à quelque chose. C’est incroyable, je n’y croyais pas. Quand j’ai vu qu’il avait 48 centièmes de retard à l’intermédiaire, j’ai commencé à y croire. C’était hyper serré dans le premier run, il y avait un centième qui nous séparait et je ne voulais pas perdre pour un centième. J’ai tout donné et ça a payé."

Dédramatiser la situation

Le champion du monde et désormais champion paralympique en a aussi profité pour revenir sur la pression qu’il s’était mise avant d’arriver à Pékin pour les Jeux paralympiques d’hiver : "Je ne cherchais même pas une médaille d’or, je voulais seulement repartir avec une médaille. Le snowboard cross, c’était assez dur à digérer sur le moment. Heureusement, j’ai des coéquipiers qui sont assez cool. On a bien rigolé l’après-midi après la course, ils ont dédramatisé la situation et j’ai pu me reconcentrer. Là c’est l’or, c’est incroyable".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.