Œuvres d'art : le marché de l'art africain victime d'escroqueries

Publié
Durée de la vidéo : 5 min
Œuvres d'art : le marché de l'art africain victime d'escroqueries
Œuvres d'art : le marché de l'art africain victime d'escroqueries Œuvres d'art : le marché de l'art africain victime d'escroqueries (France 2)
Article rédigé par France 2 - M. Bougault, E. Martin, O. Gardette, J. Pelletier, P. Caron, M. Peignier, C. Ricco
France Télévisions
France 2
Plusieurs acheteurs d'art africain se sont récemment tournés vers la police, estimant avoir été trompés par des vendeurs. En se baladant dans un quartier parisien bien connu des collectionneurs, il n'a fallu que quelques minutes aux journalistes de France Télévisions pour être abordés par un vendeur.

Au cœur de Paris, la rue des Beaux Arts est un quartier bien connu des collectionneurs et des amateurs d'art. Ici, les galeries se succèdent et, derrière les vitrines, les objets d'art ancien provenant d'Afrique attirent les regards. Les journalistes de France Télévisions se sont promenés dans le quartier. Après avoir passé quelques minutes devant les devantures, ils ont été abordés par un homme qui leur a proposé d'acheter des œuvres d'art africaines. Plusieurs vendeurs comme lui tenaient le pavé dans le secteur, ce jour-là. Les galeristes les connaissent bien.

La justice s'est emparée du sujet

Récemment, plusieurs acheteurs se sont tournés vers la police, estimant avoir été trompés par ces vendeurs. Pour le Colonel Hubert Percie du Sert, chef de l'office central de lutte contre le trafic de biens culturels, l'escroquerie est bien organisée. La justice s'est emparée du sujet. En février 2024, 11 prévenus ont été convoqués devant le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), dans le cadre d'une vaste escroquerie dans le milieu d'art africain. Le préjudice estimé est de plus d'un million d'euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.