Photographie : la quête infinie de Lilian Haristoy, chroniqueur sous-marin depuis 20 ans

Publié Mis à jour
Photographie : la quête infinie de Lilian Haristoy, chroniqueur sous-marin depuis 20 ans
Article rédigé par
T. de Barbeyrac, P. Gueny, P. Durandeau, C. Etchegaray, B. Sandeau-Cadet - France 3
France Télévisions
La vie sous-marine des côtes basques et landaises est immortalisée depuis vingt ans par le photographe Lilian Haristoy. Une équipe de France Télévisions a pu le suivre dans le gouf de Capbreton.

Lilian Haristoy est reporter de mer depuis 20 ans, autrement dit chroniqueur sous-marin. Pendant toutes ces années, il a pu apprendre à avoir les meilleures techniques afin d’obtenir les plus beaux clichés. Son terrain de chasse favori est le gouf de Capbreton (Landes), situé à quelques kilomètres de la côte basque. Ce canyon sous-marin descend jusqu’à 3 500 mètres de profondeur. C’est là qu’il fait certains de ses meilleurs clichés, comme avec des méduses translucides ou encore des poisson-lunes. Sa rencontre la plus impressionnante est celle d’un groupe de cachalots. 

Une découverte permanente 

Du majestueux cachalot au thon rouge bouillonnant, chaque excursion est une nouvelle évasion. "En soi, une sortie en large est un sentiment de liberté, c’est la découverte permanente parce que quand on va en mer on ne sait pas ce qu’on va voir. C’est très dur à anticiper", explique Lilian Haristoy. Cet amoureux des poissons et des profondeurs s’est lancé dans une quête infinie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.