Ligue des champions : Manchester United, Chelsea, l'Atlético de Madrid... Il n'y a pas que le PSG qui possède une attaque de feu

Avec son nouveau trio Messi-Neymar-Mbappé, le PSG dispose d'un secteur offensif impressionnant avant de reprendre la Ligue des champions. Mais le club parisien n'est pas le seul à pouvoir compter sur une attaque capable d'enflammer les défenses adverses.

Article rédigé par
Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
Neymar, Kylian Mbappé et Lionel Messi lors d'une séance d'entrainement du Paris Saint-Germain le 28 août dernier.  (FRANCK FIFE / AFP)

En recrutant Lionel Messi cet été, le Paris Saint-Germain a fêté le dixième anniversaire de l'arrivée des investisseurs qataris par la construction d'un monstre offensif à trois têtes : Messi, Neymar et Kylian Mbappé. Le trio doit faire ses grands débuts en Ligue des champions, mercredi 15 septembre face au Club Bruges, première étape de sa conquête européenne. 

Un trio de stars en attaque, c'est de moins en moins rare dans le football. Le fossé économique entre les mastodontes européens et les autres clubs s'est tellement creusé ces dernières années, encore plus avec la crise sanitaire, qu'il est maintenant commun de voir non pas une mais deux, trois voire parfois quatre stars dans un même club. Il est même presque obligatoire de posséder un tel réservoir de talents si on veut aller le plus loin possible en Ligue des champions, surtout dans un calendrier aussi dense qu'ardu. Avoir plusieurs hommes forts en attaque, c'est s'assurer de pouvoir rester compétitif en cas de blessure d'une tête d'affiche.

Sans surprise, et même s'il fait tourner les têtes, le trio offensif parisien n'est pas le seul à être redouté en Europe. Chelsea, Manchester United et Manchester City ont aussi recruté massivement cet été et comptent bien montrer au PSG que son trio, peut-être sans égal sur le papier, ne l'est pas tant que ça sur le terrain.

Manchester United : avec Cristiano Ronaldo ça change tout

CR7 n'a pas dû dormir tranquille le soir où il a appris que son plus grand rival, Lionel Messi, rejoignait Kylian Mbappé et Neymar au Paris Saint-Germain. Ni une ni deux, le quintuple Ballon d'Or a vite amorcé son départ de la Juventus et après moult rebondissements, il a atterri dans son ancienne maison, Manchester United.

Cristiano Ronaldo et Jadon Sancho lors de la rencontre entre Manchester United et Newcastle le 11 septembre 2021.  (OLI SCARFF / AFP)

Avec Ronaldo, les Red Devils ont désormais des problèmes de riche en attaque, et de nombreuses options : Jadon Sancho, Mason Greenwood et même Bruno Fernandes, qui joue particulièrement haut et parfois en soutien des attaquants. L'effectif n'est même pas au complet : Marcus Rashford (épaule) et Edinson Cavani, blessés, devraient faire leur retour avant cet automne. Ole Gunnar Solskjær a donc des choix à faire et devrait aligner dès que possible le trio Rashford-Ronaldo-Sancho, ultra-prometteur sur le papier.

Chelsea : le tenant du titre tient son buteur

Désigné meilleur joueur de la saison 2020-2021 de Serie A avec l'Inter Milan, Romelu Lukaku a rejoint cet été le champion d'Europe en titre, rien que ça. De quoi offrir à Thomas Tuchel une nouvelle option à ajouter dans un dispositif qui a conquis l'Europe l'année dernière.

Mason Mount, Kai Havertz, Timo Werner, Christian Pulisic, Hakim Ziyech... Si les noms sont peut-être moins clinquants que ceux du PSG et de United, il n'en reste pas moins que ce sont bien eux qui ont remporté la Ligue des champions la saison passée. Avec Lukaku dans ses rangs, qui a inscrit 64 buts ces deux dernières saisons, avec Mount et Havertz, le nouveau trio de Chelsea fait saliver.

Manchester City : Grealish, une nouvelle folie

Habitué des mercato dépensiers, Manchester City s'est de nouveau renforcé cet été avec le transfert de Jack Grealish. Une arrivée qui a chamboulé l'attaque des Citizens. Pep Guardiola a en effet revu ses plans et depuis le début de la saison il débute les rencontres avec une attaque composée de Gabriel Jesus, Ferran Torres et Jack Grealish.

Mais ne vous méprenez pas, si les noms sont moins familiers, les 11 buts marqués en quatre rencontres de Premier League prouvent bien que ce nouveau trio est létal. Et tout ça en se passant de Raheem Sterling et Riyad Mahrez, le meilleur joueur offensif anglais à l'Euro et le sauveur de City face au PSG en demi-finale de Ligue des champions l'an passé, laissés sur le banc. C'est dire le potentiel offensif de l'armada mancunienne.

Atlético de Madrid, la meilleure attaque d'Espagne ?

Si le Real Madrid et le FC Barcelone sont habituellement les clubs espagnols qui se renforcent le plus activement l'été, l'Atletico de Madrid n'a plus rien à envier aux deux mastodontes de la Liga. En plus du recrutement de Luis Suarez il y a un an, les Colchoneros se sont offert le retour d'Antoine Griezmann cet été. Ajoutez à cela le très talenteux mais irrégulier Joao Felix, l'Argentin Angel Correa, qui réalise un début de saison tonitruant (3 buts en 4 matchs) et même Thomas Lemar, indispensable l'année dernière, et voici avez un secteur offensif explosif.

Luis Suarez et Antoine Griezmann, qui ont déjà évolué ensemble lors de la saison 2019/2020 au FC Barcelone, le 12 septembre 2021 lors de la rencontre entre le RCD Espanyol et l'Atlético de Madrid.  (JOAN VALLS/URBANANDSPORT / NURPHOTO / AFP)

Habituellement, Diego Simeone ne privilégie pas spécialement un jeu offensif spectaculaire mais avec cette qualité de joueurs en attaque, il n'est pas impossible de voir l'entraîneur argentin, au sens tactique très aiguisé, revoir ses plans cette saison.

Bayern Munich, des options en pagaille

Champion d'Europe en 2020, le Bayern Munich a gardé la solidité offensive qui l'avait emmené sur le toit de l'Europe et ses joueurs avec. Robert Lewandowski, Kingsley Coman, Thomas Müller, Serge Gnabry... Le quatuor de 2020 est encore là et il s'est même renforcé avec l'arrivée de Leroy Sané l'été dernier et l'éclosion de Jamal Musiala, le jeune milieu offensif allemand de 18 ans.

La joie des joueurs du Bayern Munich après leur titre de champion d'Allemagne 2021. (PETER KNEFFEL / DPA-POOL)

Très rapide sur les ailes grâce au trio Sané-Coman-Gnabry, le club bavarois est surtout ultra-dangereux devant le but grâce à son numéro 9 phare, Robert Lewandowski, auteur de 103 buts en 87 matchs ces deux dernières saisons ! Kingsly Coman blessé, Julian Naglesmann opte pour un quatuor depuis le début de la saison avec Robert Lewandowski en pointe, Gnabry et Sané sur les ailes et l'infatigable Thomas Müller, 29 buts et 44 passes décisives ces deux dernières saisons, en soutien derrière le Polonais. Autant dire qu'ils n'ont rien à envier au trio parisien...

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.