Ligue des champions : Maignan, Camavinga, Varane, Mukiélé... Les tops et les flops des joueurs français lors de la première journée

Christopher Nkunku, Mike Maignan, Antoine Griezmann... Les Français ont connu des fortunes diverses dans cette première journée de la phase de poules de Ligue des champions

Article rédigé par
Elio Bono - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Mike Maignan, auteur d'un excellent match malgré la défense de l'AC Milan à Liverpool (2-3). (FRANCESCO SCACCIANOCE / LIVEMEDIA)

Le retour de la Ligue des champions, avec la 1re journée de la phase de poules, n'a pas été couronnée de succès pour les deux clubs français en lice, Lille et le PSG se contenant de matchs nuls. Mais qu'en est-il des joueurs français engagés dans d'autres équipes étrangères ? Tour d'horizon. 

Le triplé de Nkunku, Maignan et Camavinga décisifs, Upamecano solide  : les tops

"Ses deux mains font des miracles", "Donnarumma, qui c'est ?" Après quatre matchs officiels sous la tunique rossonera, Mike Maignan a mis toute la presse italienne d'accord. L'ex-portier lillois n'a pu éviter la défaite des siens mercredi à Liverpool (2-3), mais il s'est distingué en stoppant un penalty de Salah, puis en se relevant pour détourner la tête de Jota. Rassurant tout au long du match, Maignan s'est mis au diapason du gratin européen. Jusqu'à bousculer la hiérarchie de gardiens en sélection ?

Un triplé... pour rien. Pendant que son équipe prenait l'eau défensivement (voir plus bas), Christopher Nkunku s'est offert le premier coup du chapeau de sa carrière mercredi sur la pelouse de Manchester City. Deux buts de la tête et une frappe croisée pour le titi parisien, mais une défaite sévère pour le RB Leizpig (3-6) à l'Etihad Stadium.

Dans la famille des défenseurs tricolores du Bayern, je demande le dernier venu. Dayot Upamecano a rejoint Pavard et Hernandez cet été en Bavière, mais l'ex-taulier de Leipzig a tenu la baraque mardi comme s'il était dans ce club depuis dix ans. 100% de duels remportés au Camp Nou, dans la large victoire des siens contre le Barça (3-0).

Eduardo Camavinga est un homme pressé. Déjà stratosphérique lors de ses débuts avec Rennes et l'équipe de France, le milieu de 18 ans soigne ses débuts avec le Real Madrid. Buteur contre le Celta dimanche, Camavinga est entré à la 81e minute à Giuseppe-Meazza mercredi. Suffisant pour offrir le but de la victoire à Rodrygo contre l'Inter (1-0).

Sébastien Haller (Ajax Amsterdam) pouvait difficilement rêver meilleurs débuts en Ligue des Champions. L'ancien attaquant de l'AJ Auxerre, international français dans toutes les sélections de jeunes mais qui a choisi de jouer avec la Côte-d'Ivoire en novembre 2020, a signé une entrée tonitruante dans la compétition, en s'offrant un quadruplé mercredi sur la pelouse d'un Sporting aux abois (5-1). Deux buts dans les dix premières minutes, et une performance XXL qui permet à l'Ajax de prendre la tête de son groupe.

Le cauchemar de Mukiélé, le retard de Varane, la blessure de Lemar : les flops

Avec six buts encaissés, la défense de Leipzig a vécu un calvaire contre Manchester City mercredi. Au milieu de ce marasme, Nordi Mukiélé a sans doute encore plus souffert que ses coéquipiers. Dominé par l'insaisissable Riyad Mahrez pendant toute la rencontre, le néo-international s'est distingué malgré lui en marquant contre son camp... Une soirée à oublier pour l'ex-Montpelliérain.

Remplaçant au coup d'envoi, Raphaël Varane est entré à la mi-temps du match des Red Devils mardi sur la pelouse des Young Boys de Berne. Et l'ex-Madrilène, devancé sur le premier but adverse, n'a pas été exempt de tout reproche. Fragilisé après le rouge reçu par Wan-Bissaka en première mi-temps, Manchester United a chuté en Suisse (1-2), malgré un nouveau but de Ronaldo. Paul Pogba, sur le terrain pendant 90 minutes, a livré une prestation neutre.

Auteur d'un très bon début de saison et buteur contre l'Espanyol dimanche, Thomas Lemar a rechuté mercredi contre Porto (0-0). Le joueur de l'Atlético de Madrid souffre d'une blessure musculaire, et va passer des examens aujourd'hui pour connaître sa durée d'indisponibilité

Antoine Griezmann : entre deux

Sa prestation n'a pas été désastreuse, loin de là. Antoine Griezmann a même été le principal animateur d'une attaque colchonera en difficulté, et a provoqué l'expulsion de Chancel Mbemba. Mais l'ancien joueur de la Real Sociedad ne pourra passer outre les nombreux sifflets qui ont accompagné son entrée à la 56e minute. Le public du Wanda Metropolitano n'a pas oublié les circonstances houleuses de son départ à Barcelone en 2019. Se montrera-t-il plus clément lors des prochains matchs ?

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Paul Pogba

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.