Ligue des champions : le Bayern Munich écrase un Barça réduit au silence

Jamais inquiété, le Bayern Munich a dominé le FC Barcelone avec autorité pour son entrée en lice en phase de groupes de la Ligue des champions mardi soir (3-0).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Thomas Müller a guidé le Bayern Munich contre le FC Barcelone en phase de groupes de la Ligue des champions le 14 septembre 2021. (LLUIS GENE / AFP)

Privé de l'écrin des grandes soirées de Ligue des champions depuis de longs mois, le Camp Nou tenait une belle occasion de vibrer mardi 14 septembre. Il y avait une revanche à prendre très exactement deux ans et un mois après l'humiliation reçue contre le Bayern Munich au début du Final Four de Lisbonne (2-8). Mais il n'en a rien été. Pour son premier match de C1 post ère-Lionel Messi, le Barça n'a pu que constater la supériorité des Bavarois (0-3) et ses propres lacunes.

Aucun tir cadré pour le Barça

Pas de scénario aussi prolifique cette fois, mais une impression constante d'impuissance. Car les 90 minutes se sont écoulées sans le moindre tir cadré des Catalans (seulement 5 tentatives au total), ni même un frisson sur l'échine de Manuel Neuer. Il faut dire que Ronald Koeman n'avait aligné que deux joueurs à vocation offensive : Memphis Depay et Luuk De Jong. Le premier s'est montré volontaire mais trop esseulé quand le second a paru aussi lent que fantomatique.

Mais s'il faut identifier le symbole de la déroute catalane, le troisième but encaissé en est l'illustration la plus concrète. Les Bavarois ont pu enchaîner deux tirs et une feinte entre les deux face à des défenseurs au sol pour que Robert Lewandowski concrétise son doublé (85e). Le Polonais avait déjà trouvé la faille de la même manière à la 56e minute, bien plus prompt que Ronald Araujo après une frappe sur le poteau de Jamal Musiala. Insatiable, il a désormais marqué lors de 18 rencontres consécutives toutes compétitions confondues avec le Bayern.

Müller et Lewandowski, encore

Le premier coup avait été porté par Thomas Müller en première période (34e), d'une frappe de l'extérieur de la surface déviée par le postérieur d'un Araujo tournant le dos à son vis-à-vis. Septième but en six matchs contre le Barça, personne ne fait mieux que lui contre les Catalans en Ligue des champions. Les années se suivent et se ressemblent, Müller et Lewandowski plantent et le Bayern sourit. Les joueurs de Julian Nagelsmann sont déjà leaders du groupe E, avec deux points d'avance sur le Dynamo Kiev et Benfica qui se sont tenus en échec dans le même temps (0-0).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers FC Barcelone

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.