Mort de Gerd Müller : "C'était une légende, il était le parfait avant-centre, il était tout", témoigne Jacques Vendroux

En 1976, le consultant football de franceinfo a rencontré la légende du football allemand, décédée dimanche 15 août. Il décrit un joueur exceptionnel, que tout le monde rêvait d'être. Un homme humble, viscéralement attaché au Bayern Munich.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Gerd Müller s'apprête à donner l'avantage à l'Allemagne de l'Ouest, en finale de la Coupe du monde 1974, face au football total néerlandais. La RFA l'emporte 2-1.  (STAFF / AFP)

"Gerd Müller fait partie de ces joueurs légendaires, comme Pelé. Il était tout. Il était le parfait avant-centre", a témoigné sur franceinfo Jacques Vendroux, consultant football de franceinfo, après la mort, dimanche 15 août, de l'attaquant allemand du Bayern Munich, à l'âge de 75 ans. "On a tous été une fois dans notre vie Gerd Müller, on a rêvé d'être Gerd Müller", explique-t-il soulignant que "si le football est aussi fort aujourd'hui, c'est aussi grâce à ces grands joueurs du passé, comme Zico, Platini et Gerd Müller".

franceinfo : Quelle place occupe Gerd Müller dans le panthéon du football ?

Gerd Müller : Peut-être qu'il y a des auditeurs qui s'intéressent au football et qui ne se rendent pas compte, mais c'était l'un des plus grands avant-centres du monde. Gerd Müller fait partie de ces joueurs légendaires, comme Pelé. Il était tout. Il était le parfait avant-centre. C'est à dire que pendant 80 minutes, vous ne le voyez pas et puis, à un moment, dans les deux dernières minutes de la rencontre, il vous mettait deux buts. En plus, c'est un garçon extrêmement attachant. Je me souviens très bien en 1976, le jour de la finale de la Coupe des clubs champions, que Saint-Etienne a perdue 1-0 face au Bayern, j'ai eu la chance de l'interviewer.

"Il était d'une gentillesse, d'une humilité... C'est digne de Pelé, c'est digne de Zico."

Jacques Vendroux, consultant football de franceinfo

C'est digne de tous les grands joueurs du passé qui ont laissé, quoi qu'il arrive, une marque à vie dans le football mondial.

Que représente Gerd Müller pour vous ?

On a tous été une fois dans notre vie Gerd Müller, on a rêvé d'être Gerd Müller. On a rêvé de mettre des buts. Bon, moi quand j'étais gamin, ce n'était pas Gerd Müller, c'était Just Fontaine, mais c'est du même acabit. Et puis Gerd Müller, c'est cette finale de la Coupe du monde en 1974, contre la Hollande. La Hollande mène sur le score de 1-0. Et puis, doucement mais sûrement, les Allemands, chez eux, à Munich, arrivent à l'emporter grâce, justement, à un crochet de Gerd Müller. J'ai l'impression d'y être encore... Un crochet et il trompe le gardien de l'équipe néerlandaise. L'équipe d'Allemagne de l'Ouest avant la réunification, c'était la meilleure équipe du monde, avec des joueurs incroyables.

"Tout le monde se souvient de Gerd Müller, encore aujourd'hui, en 2021."

Jacques Vendroux, consultant football de franceinfo

Si le football est aussi fort aujourd'hui c'est aussi grâce à ces grands joueurs du passé, comme Zico, Platini, Gerd Müller.

Quel lien unissait Gerd Müller au Bayern Munich ?

En Allemagne, sa mort est un événement considérable. Depuis deux ans, il avait la maladie d'Alzheimer. Et c'est là où on s'aperçoit que le Bayern est un immense club dans le football mondial. Ils ont vu qu'il était malade, alors le Bayern a pris les choses en main. Ils l'ont envoyé dans une maison de repos à une trentaine de kilomètres de Munich. C'est une extraordinaire leçon de vie de la part du Bayern vis-à-vis de Gerd Müller.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Bayern Munich

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.