Cet article date de plus de deux ans.

Ballon d'or 1970, Coupe du monde 1974, 85 buts en un an... La carrière de Gerd Müller en quatre moments marquants

L'Allemand, buteur en série, a marqué l'histoire de son pays en réalisant le doublé Euro-Coupe du monde.

Article rédigé par franceinfo: sport, Apolline Merle
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le 7 juillet 1974, l'Allemagne de l'Ouest est championne du monde. Gerd Müller est alors acclamé par ses coéquipiers après leur victoire face aux Pays-Bas. (KARL SCHNERRER / DPA / MAXPPP)

Légende du Bayern Munich et de la Mannschaft, Gerd Müller est mort dimanche 15 août, à 75 ans. Surnommé "der Bomber", "le Bombardier" en allemand, il a marqué l'histoire du football en inscrivant 722 buts en 779 matchs d'une carrière ponctuée de trophées et records. Retour sur les quatre grands moments de sa vie sur les terrains.

1970 : premier Allemand au palmarès du Ballon d'or

Gerd Müller effectue ses premiers pas en équipe nationale en 1966 et participe à sa première Coupe du monde en 1970. Si l'Allemagne s'arrête en demi-finale, ce premier Mondial est une réussite pour lui puisqu'il termine meilleur buteur de la compétition avec dix buts inscrits. Aucun joueur n'a fait aussi bien depuis.

Lors de cette demi-finale perdue contre l'Italie au terme d'un match de légende (4-3, a.p.), il entre aussi dans les annales en inscrivant le 800e but de l'histoire de la Coupe du monde. Un beau parcours qui lui permet ainsi de remporter le Ballon d'or cette année-là. Il est, à jamais, le premier Allemand au palmarès du prestigieux trophée.

1972 : un record de buts mythique

À 27 ans, Gerd Müller affole les compteurs lors de l'année 1972. En douze mois, le "Bombardier" fait trembler les filets à 85 reprises sous les couleurs du Bayern Munich et celles de l'équipe nationale d'Allemagne de l'Ouest. L'attaquant inscrit 72 buts avec le club munichois (42 en Bundesliga, 7 en Coupe d’Allemagne, 11 en Coupe d'Europe et 12 lors de l’officieuse Coupe de la Ligue) et 13 pour la Mannschaft, avec laquelle il remporte le championnat d'Europe. Le tout en seulement 60 matchs.

Gerd Müller avec son trophée de meilleur buteur de Bundesliga en 1972.  (SVEN SIMON / SVEN SIMON)

Müller a détenu ce record pendant quarante ans, avant qu'un certain Lionel Messi lui vole la vedette. En 2012, l'Argentin a bouclé sa saison avec 91 buts inscrits, toutes compétitions confondues.

1974 : buteur décisif en finale de Coupe du monde

Après leur titre européen deux ans plus tôt, les Allemands veulent réaliser le doublé en 1974 lors d'une Coupe du monde jouée à domicile. Et la génération de Gerd Müller compte bien marquer l'histoire. Avant ce championnat d'Europe, l'Allemagne de l’Ouest n'avait alors remporté qu’un seul trophée international.

Gerd Müller (à gauche) et Franz Beckenbauer lors de la Coupe du monde 1974.  (FIRO SPORTPHOTO / AUGENKLICK/FIRO SPORTPHOTO)

Lors de cette Coupe du monde, les Allemands se hissent en finale et Müller inscrit le but de la victoire face aux Pays-Bas de Johann Cruyff (2-1). Le "Bombardier" est champion du monde et quitte la sélection allemande au sommet. À 28 ans, il prend sa retraite internationale, avec 68 buts en 62 séléctions.

1979 : les adieux au Bayern

Après avoir mis fin à sa carrière internationale en 1974, Gerd Müller accepte en 1979 une offre pour aller jouer aux États-Unis. Au même moment, sa situation au Bayern se complexifie puisque le nouvel entraîneur du club, Pal Csernai ne compte pas sur Müller pour mettre en place son plan tactique. Le Bombardier ne termine même plus les matchs et se retrouve en fin de parcours dans son club de toujours.

Il traverse alors l'Atlantique et signe un contrat de deux ans et demi avec les Strikers de Fort Lauderdale, un club de Floride. Sa fin de carrière est donc en-demi teinte puisqu'il ne fera pas mieux que la troisième place de conférence, avant de prendre sa retraite au début des années1980.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.