Paris 2024 : les vendeurs à la sauvette dans le viseur des autorités

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Paris 2024 : les vendeurs à la sauvette dans le viseur des autorités
Article rédigé par France 2 - E. Bonnasse, H. Puffeney, C. Vignal, C. Theophilos, G. Gheroghita, D. Chevalier
France Télévisions
France 2
La préfecture de police de Paris veut lutter contre les vendeurs à la sauvette à l'approche des Jeux olympiques, qui vont attirer de nombreux touristes dans la capitale.

Des répliques miniatures de la tour Eiffel sont vendues à la sauvette, illégalement. À moins de quatre mois des Jeux olympiques (JO), plus aucun monument parisien n’y échappe. À Montmartre et dans d'autres quartiers de Paris, des dizaines de vendeurs clandestins alpaguent les visiteurs venus visiter la capitale. Les prix sont variables et baissent facilement. Des touristes se laissent tenter pour acheter des souvenirs au prix d’une dizaine d’euros seulement.

Des prix qui doublent dans les boutiques

Pourquoi ce choix ? Le prix, répondent-ils unanimement. "Dans un magasin classique, en boutique, c'était plus cher", explique l’un d’eux. En effet, les mêmes produits sont vendus à quelques mètres dans les boutiques traditionnelles à des tarifs beaucoup plus chers. Le montant est parfois doublé pour certains souvenirs. Un business qui se retrouve dans le viseur des autorités à l’approche des JO 2024, qui vont attirer de nombreux touristes à Paris. Les policiers tentent de déloger les vendeurs à la sauvette, mais ils reviennent inlassablement.

Parmi nos sources

Préfecture de police de Paris 

La vente à la sauvette d'animaux est-elle autorisée ? Service-Purblic.fr

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.