Paris 2024 : les secrets du trampoliniste Allan Morante pour s’envoler

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Paris 2024 : les secrets du trampoliniste Allan Morante pour s’envoler
Paris 2024 : les secrets du trampoliniste Allan Morant pour s’envoler Paris 2024 : les secrets du trampoliniste Allan Morante pour s’envoler (France 2)
Article rédigé par France 2 - J.Lonchampt, J.Abasa, B.Poulain, M.Neboth, Y.Kadouch
France Télévisions
France 2
Allan Morante, membre de l’équipe de France olympique de trampoline décrit étape par étape les secrets de la technique qu’il emploie pour être aussi aérien.

Allan Morante, membre de l'équipe de France de trampoline livre ses secrets. En premier lieu, évidemment, il s’agit de prendre la bonne impulsion. La force vient d’abord des genoux, puis des cuisses et enfin ce seront les pieds qui interviendront afin de chercher la hauteur. Il n’est pas juste question de force et de hauteur mais aussi de précision pour viser le trampoline de 4 mètres de long sur 2 mètres de large. En effet, les athlètes peuvent s’envoler jusqu’à 9 mètres soit l’équivalent d’un immeuble de 3 étages, et de cette hauteur, la zone d’atterrissage paraît minuscule.

Le Miller figure phare durant les JO

Durant la finale des Jeux Olympiques, chaque athlète devra effectuer 10 sauts et parmi ceux-ci le Miller vaudra beaucoup de points. "Le Miller est une figure qui part vers l’arrière, ensuite j’effectue un premier salto combiné à une vrille et demie et dans le deuxième salto je vais remettre une vrille et demie..." détaille le membre de l’Equipe de France. Cette figure lui aura pris 10 ans à maîtriser. Enfin, l’atterrissage est sûrement la partie la plus délicate à gérer puisqu’un athlète, au moment de l’impact avec le trampoline, peut peser jusqu’à 20 fois son poids.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.