JO de Tokyo : l'Italie sur le toit du sprint, Allyson Felix entre dans l'histoire... Ce qu'il faut retenir de la journée

Nouvelle journée à sensation du côté de Tokyo, vendredi, à la fois dans le clan tricolore comme au Stade olympique national pour l'athlétisme ou la finale du tournoi de football féminin.

Article rédigé par
Hugo Lauzy - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le relais italien du 4x100 m après sa médaille d'or aux Jeux olympiques, vendredi 6 août 2021. (ALEKSANDRA SZMIGIEL / POOL / AFP)

À trois jours de la fin des Jeux olympiques, les Françaises ont vécu une journée en demi-teinte, vendredi 6 août, avec une finale en handball et une défaite cinglante pour les basketteuses face au Japon. Journée faste également pour l'athlétisme avec plusieurs finales sensationnelles en sprint comme en demi-fond. Dernier moment fort de la journée, le titre du Canada en football féminin à l'issue d'une rencontre au scénario renversant.

La journée des Bleus : deux demi-finales, deux destins différents

Dans la continuité d'une journée folle pour les sports collectifs tricolores, jeudi, les handballeuses et les basketteuses voulaient poursuivre sur la même voie. Résultat : un oui, un non. Les Bleues de Grâce Zaadi (7 buts) ont pris leur temps pour creuser l'écart sur une équipe de Suède accrocheuse (29-27). Vice-championne olympique en titre, la bande à Olivier Krumbholz affrontera le Comité olympique russe, dimanche, pour accéder au seul trophée encore manquant dans l'histoire du handball français féminin.

Comme leurs homologues masculins, les handballeuses françaises ont composté leur billet pour la finale des Jeux Olympiques grâce à leur victoire contre la Suède (29-27). Elles affronteront la Norvège ou les handballeuse du Comité olympique de Russie en finale.

Les basketteuses tricolores ne connaîtront pas le même sort. Après être revenue de l'enfer en poules et sortie d'un quart de finale explosif face à l'Espagne, l'équipe de France s'est heurtée au mur japonais. Moins en jambes face à des Japonaises au sommet de leur art sur le plan technique, les Françaises sont tombées dans le piège (59-79), elles qui se voyaient déjà prendre leur revanche sur les Américaines en finale, huit ans après celle de Londres. Les partenaires de Sandrine Gruda doivent désormais affronter la Serbie pour la médaille de bronze, samedi.

Le rêve brisé de Sifan Hassan 

À la recherche d'un triplé historique aux Jeux olympiques sur le 1 500 m, le 5 000 m et le 10 000 m, Sifan Hassan a perdu tous ses espoirs en finale du 1 500 m. Après avoir remporté le 5 000 m, lundi, la Néerlandaise a terminé à la troisième place d'une course où la Kenyane Faith Kipyegon a conservé son titre devant la Britannique Laura Muir. À 28 ans, l'ex-protégée du coach américain Alberto Salazar devrait normalement être de retour sur la piste, dès samedi, pour la finale du 10 000 m. Histoire d'aller au moins chercher un doublé olympique en demi-fond.

Shaunae Miller-Uibo en or, Allyson Felix devient l'athlète la plus médaillée des JO

Un chrono canon pour Shaunae Miller-Uibo impériale sur le tour de piste du 400 m. La Bahaméenne a remporté la course en 48"36 et gardé son titre conquis à Rio en 2016, devant la Dominicaine Marileidy Paulino en 49"20. Mais le plus marquant dans cette course se situe sans doute derrière. La revenante et légende de l'athlétisme américain, Allyson Felix, troisième en 49"46, est devenue l'athlète féminine la plus médaillée de l'histoire en cinq Jeux olympiques disputés. À 35 ans et après une grossesse en 2018, elle a fait son retour sur la piste pour conquérir une dixième médaille à la clé. Tout simplement magique.

Les Italiens nouveaux boss du sprint masculin

Personne ne les attendait à ce niveau, et sans doute même pas eux. Après le titre retentissant de Marcell Jacobs sur le 100 m, dimanche, les sprinters italiens ont remis le couvert sur le relais 4x100 m masculin. Sans les Etats-Unis, éliminés dès les séries, l'Italie et son dernier relayeur Filippo Tortu a rattrapé de justesse le Britannique Nethaneel Mitchell-Blake pour un seul centième de seconde (37"50). Avec un titre à la hauteur et deux consécutifs sur 20 km marche, l'athlétisme italien renaît de ses cendres et devient une nation référence sur le sprint après la longue hégémonie jamaïcaine depuis plus d'une décennie.

Les Canadiennes en or au bout de la nuit

Outsiders du dernier carré dans le tournoi de football féminin, les Canadiennes ont encore surpris à Yokohama. Après les Américaines en demies, le Canada a remporté la finale olympique contre la Suède au bout d'une séance de tirs aux buts irrespirable (1-1, 3-2 aux t.a.b.). Tout avait pourtant mal débuté sur une réalisation scandinave signée Stina Blackstenius (34e). Mais avec un état d'esprit à toute épreuve, les Nord-Américaines sont revenues au score comme en demies sur penalty, par l'intermédiaire de Jessie Fleming (70e). Dans le dur physiquement, le Canada a plié mais pas rompu pour finalement accrocher l'or aux tirs aux buts, cinq ans après le bronze de Rio.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques d'hiver 2022 de Pékin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.