Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Paralympiques 2022 : le cauchemar d'Anthony Chalençon en biathlon moyenne distance, quintuplé historique pour l'Ukraine

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Course particulièrement difficile pour Anthony Chalençon sur le 10 km du biathlon dans la catégorie déficient visuel. Auteur de 12 fautes, le Français n'a malheureusement pas eu l'occasion de viser un podium. Le retard accumulé (+9'00''07) le place à la neuvième position du classement, juste devant le Polonais Pawel Gil (+11'31''01). L'épreuve a été remportée par l'Ukrainien Vitaliy Lukianenko.
Para biathlon (H) : le Français Anthony Chalençon passe à côté de son 10 km Course particulièrement difficile pour Anthony Chalençon sur le 10 km du biathlon dans la catégorie déficient visuel. Auteur de 12 fautes, le Français n'a malheureusement pas eu l'occasion de viser un podium. Le retard accumulé (+9'00''07) le place à la neuvième position du classement, juste devant le Polonais Pawel Gil (+11'31''01). L'épreuve a été remportée par l'Ukrainien Vitaliy Lukianenko.
France Télévisions - Rédaction Sport

Le Français est passé à côté de son épreuve (catégorie déficients visuels), mardi à Zhangjiakou, tandis que les Ukrainiens ont signé un formidable tir groupé.

Après une nouvelle déception pour Benjamin Daviet (catégorie debout), 6e et loin de son niveau sur la course moyenne distance en biathlon, Anthony Chalençon n'a pas réussi à remettre les Bleus sur de bons rails, mardi 8 mars. A Zhangjiakou, le biathlète de 31 ans a vécu un cauchemar en compilant les fautes au tir- et les tours de pénalité - pour finir à l'avant-dernière position. Devant, en revanche, les Ukrainiens ont réalisé un tir groupé inédit en prenant les cinq premières places.

Anthony Chalençon dans le rouge

À la différence du porte-drapeau de la délégation française Benjamin Daviet, bien lancé mardi avant de commettre des fautes rédhibitoires au tir, on a su très vite que cette journée allait être à oublier pour Anthony Chalençon. Avec quatre fautes dès le premier tir, le skieur de Morzine-Avoriaz s'est rapidement mis dans le rouge, enchaînant les tours dans l'anneau de pénalité et laissant des forces importantes pour la suite de sa course.

Dès lors, il n'était plus tellement question de viser un podium mais plutôt de limiter la casse. Un objectif, là encore, manqué par le Français. Son guide Alexandre Pouyé n'a pas réussi à le remettre sur les rails malgré ses conseils, notamment celui de se "concentrer sur la respiration". Anthony Chalençon termine avec un 8/20 au tir, bien loin de ses espoirs initiaux.

L'Ukraine tient son top 5

A l'opposé, Vitaliy Lukianenko, Anatolii Kovalevskyi, Dmytro Suiarko, Iaroslav Reshetynskyi et Oleksandr Kazik. Cinq Ukrainiens aux cinq premières places. Un carton plein inédit qui a fait ressembler cette course moyenne distance aux championnats nationaux. 

Imbattable, l'Ukrainien Vitaliy Lukyanenko s'est largement imposé sur le 10 km dans la catégorie déficient visuel. Déjà sacré champion paralympique au sprint, il décroche à nouveau l'or. Un podium très symbolique puisque les médaillés d'argent et de bronze sont ses compatriotes, Anatolii Kovalevskyi (+44''6) et Dmytro Suiarko (+1'18''2), déjà sur la troisième marche du podium au sprint.
Para biathlon (H) : Lukianenko encore en or, triplé ukrainien sur le 10 km Imbattable, l'Ukrainien Vitaliy Lukyanenko s'est largement imposé sur le 10 km dans la catégorie déficient visuel. Déjà sacré champion paralympique au sprint, il décroche à nouveau l'or. Un podium très symbolique puisque les médaillés d'argent et de bronze sont ses compatriotes, Anatolii Kovalevskyi (+44''6) et Dmytro Suiarko (+1'18''2), déjà sur la troisième marche du podium au sprint.

Jusqu'au bout, les biathlètes vêtus de jaune et de bleu se sont "tirés la bourre" pour déterminer l'ordre final. Néanmoins, aucun ne pouvait espérer rivaliser avec le nouveau champion paralympique, Lukianenko, impérial sur les skis et auteur d'un sans-faute au tir. Après le triplé féminin en catégorie debout, les Ukrainiens rapportent donc trois médailles de plus dans leur escarcelle pour pointer au deuxième rang du classement avec 17 breloques, derrière l'intouchable Chine (27 médailles).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.