Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Paralympiques 2022 : Benjamin Daviet échoue à la 6e place en biathlon moyenne distance, nouvelle déception pour le Français

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Nouvelle désillusion pour Benjamin Daviet, le porte-drapeau français, qui termine à la 6e place du 10km en para biathlon debout. Le double champion paralympique en titre n'a toujours pas accroché de médaille lors des Jeux.
Para biathlon (H) : nouvelle déception pour Benjamin Daviet sur le 10km Nouvelle désillusion pour Benjamin Daviet, le porte-drapeau français, qui termine à la 6e place du 10km en para biathlon debout. Le double champion paralympique en titre n'a toujours pas accroché de médaille lors des Jeux.
France Télévisions - Rédaction Sport

Le biathlète et fondeur tricolore, en difficulté sur son tir, n'a pas pu lutter pour le podium, mardi à Zhangjiakou.

Une journée à oublier pour Benjamin Daviet. Médaillé d'or sur la moyenne distance en biathlon (catégorie debout) il y a quatre ans en Corée du Sud, le Haut-savoyard ne réalisera pas le doublé à Pékin. Mardi 8 mars, le biathlète français a échoué à la sixième place, loin du vainqueur, le Canadien Mark Arendz. Le porte-drapeau de la délégation tricolore sur ces Jeux paralympiques, déçu après sa 4e place sur le sprint samedi dernier, n'a pas encore réglé la mire dans la capitale chinoise.

Bien parti, Benjamin Daviet n'a pas tenu la distance au tir 

Dernier athlète à s'élancer sur la piste de Zhangjiakou, Benjamin Daviet n'a sans doute pas beaucoup goûté les conditions météo particulièrement chaudes mardi. Avec une neige qui évolue très vite, plus ou moins collante en fonction des zones, sans compter un vent parfois tourbillonnant, les biathlètes engagés sur ce 10 kilomètres ont jonglé avec les éléments. Et cela n'a pas souri au Français de 32 ans.

Pourtant, les choses avaient bien commencé pour le sextuple médaillé paralympique. Deuxième à l'issue du premier tir avec un sans-faute, pointant seulement à 3,9 secondes derrière l'Ukrainien Grygorii Vovchynskyi, il semble bien lancé et plus que jamais déterminé à aller chercher une breloque. En tête au kilomètre 3, le skieur du Grand-Bornand, handicapé au niveau du genou gauche, marque le pas au deuxième tir. Quand ses concurrents, dont le Canadien Mark Arendz, réalisent un nouveau sans-faute, Benjamin Daviet écope de deux tours de pénalité à la suite de deux fautes. Il ressort alors en quatrième position, à 44 secondes du champion paralympique du sprint, Vovchynskyi.

Même schéma sur le pas de tir pour la troisième salve. Le Français réalise une faute sur son dernier tir et enterre définitivement ses chances. Devant, l'Ukrainien et le Canadien sont au coude-à-coude. Ce sera finalement le premier qui finira par craquer avec une erreur sur le quatrième tir, tandis que le second assurera un sans-faute pour décrocher l'or. Relégué en milieu de classement, le Haut-savoyard se rend coupable d'une dernière faute pour en terminer loin de Mark Arendz, à plus de deux minutes et trente secondes, et à une minute du podium, complété par le Kazakhstanais Alexandr Gerlits.

Place désormais aux épreuves de ski de fond, dès jeudi sur le sprint style libre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.