Cet article date de plus d'un an.

Culture : les spectacles d'hypnose, entre rires et fascination

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min
Culture : les spectacles d'hypnose, entre rires et fascination
Culture : les spectacles d'hypnose, entre rires et fascination Culture : les spectacles d'hypnose, entre rires et fascination (France 2)
Article rédigé par France 2 - A. Jacquet, S. Thiebaut, J. Sarfati, C. Brunet, G. Liaboeuf, R. Laurentin
France Télévisions
France 2
À l'image de Messmer, les hypnotiseurs rencontrent aujourd'hui un succès retentissant. Parmi son public, même les plus sceptiques doivent concéder que la méthode fonctionne : les spectateurs obéissent aux consignes loufoques qu'il leur donne.

D'un mot, d'un geste, les spectateurs entrent dans un état second. Messmer n'est pas un magicien, c'est un hypnotiseur. En quelques minutes, il plonge son public dans un état proche du somnambulisme. "J'ai été en Australie, j'ai fait Fort Boyard, j'ai fait du surf, c'était la première fois que je faisais ça de ma vie. C'est incroyable", sourit une participante. "On n'est pas maîtres de nos mouvements, et en fin de compte, on est totalement conscients de ce qu'on est en train de faire. Et ça, c'est vraiment, vraiment fort", s'enthousiasme une autre.

Certains sont plus réceptifs que d'autres

D'un claquement de doigt, ils passent sous son contrôle. En contrôlant leur inconscient, il entraîne ses spectateurs dans un monde imaginaire. "Je vous transforme, vous êtes un cowboy à cheval", ordonne-t-il à un homme, qui s'exécute. Mais il ne fait monter sur scène que les plus réceptifs à l'hypnose, soit environ 20 % des spectateurs. L'hypnose est aujourd'hui une pratique validée par la science.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.