Cirque : l'amour de haute voltige d'un couple de trapézistes

Publié
Durée de la vidéo : 5 min
Cirque : l'amour de haute voltige d'un couple de trapézistes
Article rédigé par France 2 - A.Gardes, J.-M.Lequertier, L.Lagabbe, L.Beneyton
France Télévisions
France 2
Claire avait 17 ans lorsqu'elle a rencontré Alejandro, 18 ans, en Guadeloupe. La petite française est tombée sous le charme du trapéziste argentin. Il a alors décidé de s'installer en France, et elle a renoncé à ses études pour devenir trapéziste. 20 ans plus tard, leur amour dure toujours.

Main dans la main, ils font le grand saut tous les soirs, sans peur du risque ni du lendemain. Suspendus dans les airs, Claire et Alejandro Alvarez ne se quittent jamais des yeux. Vesoul (Haute-Saône), une petite ville de 15 000 habitants, est le témoin chaque jour de leur amour. C'est ici que les trapézistes ont installé leur chapiteau et leur caravane. Leur histoire d'amour s'est jouée en un regard. C'était en Guadeloupe, en 2004. Claire avait 17 ans, Alejandro en avait 18. Issu d'une famille de trapézistes argentins, il a séduit la petite française avec son numéro de trapèze volant.

Trois enfants à qui ils transmettent leur passion

Ils ont tout quitté par amour, tout sacrifié pour se marier quelques mois plus tard. "J'étais en train de passer mon bac, et normalement, je devais aller faire des études en biologie marine", raconte Claire. "J'ai laissé tout en Amérique pour venir en France", indique de son côté Alejandro. Pour lui, Claire a travaillé ses postures jour et nuit. Elle ne connaissait rien au cirque avant de le rencontrer. 20 ans plus tard, les deux amoureux sont toujours aussi fusionnels. Ils ont trois enfants, à qui ils transmettent leur passion jour après jour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.