Colère des agriculteurs : les éleveurs bio en souffrance

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Crise agricole : en colère, les éleveurs bio se sentent abandonnés
Article rédigé par France 2 - K.Adda-Rezig, T.Simonet
France Télévisions
France 2
Autre volet du mouvement de colère des agriculteurs, les éleveurs bio se sentent abandonnés après les annonces du gouvernement, d'autant plus que les produits bio se vendent de moins en moins à cause de l'inflation.

Il y a douze ans, il a fait le choix de l'agriculture biologique. Pour débuter son activité, Gérard Essayan a investi près de 200 000 euros. Aujourd'hui, il cultive des légumes de saison sur six hectares, dont de la mâche, qui doit être récoltée à la main. "Non seulement il y a une baisse des volumes importante sur les légumes bio et en plus, un tassement des prix dû à tout ce qu'il se passe", souligne-t-il.

Un cahier des charges très strict

Pour produire bio, cet agriculteur travaille en moyenne une soixantaine d'heures par semaine et doit respecter un cahier des charges strict, notamment sur l'utilisation des pesticides. "Si on a une invasion de bestioles, on n'a pas forcément les produits", affirme Gérard Essayan. Aujourd'hui, il est impossible pour l'agriculteur de se verser un salaire et encore moins d'investir. Pour garder la tête hors de l'eau, il a développé d'autres activités comme la vente en direct de paniers de légumes bio. Il a également établi des partenariats avec des restaurateurs afin d'écouler sa production.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.