Musique : Bob Marley, une icône du reggae mais aussi un prophète des opprimés

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Le film "Bob Marley : One Love" sort le 14 février au cinéma. Il retrace la vie de la légende du reggae. À cette occasion, le 20 Heures se penche sur cette icône de la musique, qui a également été un porte-parole des minorités durant sa carrière.
Musique : Bob Marley, une icône du reggae mais aussi un prophète des opprimés Le film "Bob Marley : One Love" sort le 14 février au cinéma. Il retrace la vie de la légende du reggae. À cette occasion, le 20 Heures se penche sur cette icône de la musique, qui a également été un porte-parole des minorités durant sa carrière. (France 2)
Article rédigé par France 2 - L.Hakim, H.Pozzo, R.Torregrossa, C.Baume, R.Schillaci, N.Bediaf, A.Pancari, L.Lavieille
France Télévisions
France 2
Le film "Bob Marley : One Love" sort le 14 février au cinéma. Il retrace la vie de la légende du reggae. À cette occasion, le 20 Heures se penche sur cette icône de la musique, qui a également été un porte-parole des minorités durant sa carrière.

Roi du reggae et prophète des opprimés, Bob Marley a su endosser tous les rôles. Il a offert au monde entier une musique venue du ghetto jamaïcain, et sans jamais faire de politique, il est devenu un porte-parole des minorités. Sa toute première guitare était une "cigar box guitar", une guitare fabriquée avec trois fois rien : un bidon d'huile ou une boîte de cigares, un manche à balai et quelques fils électriques. Ce concept est venu des joueurs de blues américains.

Le football, autre passion de Bob Marley

Dans les années 70, les gangs ont mis la Jamaïque à feu et à sang. Le 3 décembre 1976, le pacifiste Bob Marley est rattrapé par cette violence. Un commando fait irruption en pleine répétition et ouvre le feu. Bob Marley est seulement blessé au bras gauche. Il donnera tout de même un concert prévu trois jours plus tard, au nom de la réconciliation du peuple jamaïcain. Le football était l'autre passion de Bob Marley. Il lui procurait le même sentiment de liberté que dans la musique, disait celui qui s'était rêvé footballeur professionnel. Avant chaque concert, il prévoyait toujours un match avec des équipes locales.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.