Cet article date de plus d'un an.

Tour de France 2023 : la dernière danse de Pinot, Alaphilippe rêve de jaune, Gaudu vise le podium… Les chances françaises sur la Grande Boucle

Le Tour de France s’élance de Bilbao et du Pays basque espagnol, samedi, pour trois semaines de course.
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
David Gaudu, Julian Alaphilippe, Thibaut Pinot. (AFP)

Ils auront à cœur de briller sur les routes de leur pays. Au départ du Tour de France 2023, samedi 1er juillet, à Bilbao, 32 coureurs français s’élanceront au sein du peloton. Du futur retraité Thibaut Pinot au chasseur de jaune Julian Alaphilippe, en passant par David Gaudu, Romain Bardet, ou Guillaume Martin, qui visent une belle place au classement général, revue des chances tricolores.

>>> DIRECT. Déjà un duel entre Jonas Vingegaard et Tadej Pogacar ? Suivez la 1re étape casse-pattes au Pays basque espagnol

Thibaut Pinot, pour réussir ses adieux

Il veut partir sans regret. A 33 ans, Thibaut Pinot va prendre le départ du dernier Tour de France de sa carrière, avant de prendre sa retraite sportive à la fin de la saison. Douze ans après sa première participation, le coureur Groupama-FDJ veut refermer une histoire mouvementée avec la Grande Boucle de la meilleure des manières. "Je vais être dans la même optique que tous mes autres Grands Tours, même s'il y a quand même un peu plus d'envie sur ce départ que certaines fois", a-t-il concédé à deux jours du départ. Au service du leader désigné, David Gaudu, Thibaut Pinot aura des coups à jouer dans des échappées et des ascensions, pour espérer aller à la chasse d'une quatrième victoire d’étape. 

En jambes sur le Tour d’Italie, au cours duquel il est passé à deux reprises tout près de lever les bras, le Franc-Comtois est attendu au tournant par les supporters français pour une dernière danse au sommet. "J'ai le sentiment, et j'en suis presque sûr à 100%, qu'il va faire peut-être le plus beau Tour de sa carrière", a de son côté pronostiqué son manager Marc Madiot.

Julian Alaphilippe, de retour en jaune ?

C’est un maillot qu’il commence à bien connaître. Pour sa septième participation à la Grande Boucle, Julian Alaphilippe continue de rêver de maillot jaune. Le coureur Soudal Quick-Step l’a porté au moins une fois lors de ses trois derniers Tours, et a cumulé 18 jours sous la tunique du leader du classement général entre 2019 et 2021. "J’en garde des souvenirs incroyables, pour toute ma vie je pense [...] Si je peux avoir le maillot jaune lors des premiers jours, c’est un rêve", a-t-il reconnu il y a quelques jours. 

Si Julian Alaphilippe affiche cette ambition, c’est parce que le début d’épreuve correspond particulièrement à son profil, notamment la première sortie autour de Bilbao. "J’aime beaucoup cette étape, le parcours me convient bien, j’ai fait ce que je pouvais pour être prêt pour ce départ au Pays basque", a-t-il assuré. Il a reconnu plusieurs fois l’étape pour se donner toutes les chances de l'emporter et de remplir son objectif : "gagner une étape"

David Gaudu, objectif podium

Quatrième l’an passé, David Gaudu s’avance sur le Tour de France avec ambition. Entouré de Thibaut Pinot, Valentin Madouas ou encore Stefan Küng, le Breton possède une équipe dédiée à sa cause et vise tout simplement le podium sur les Champs-Elysées le 23 juillet. Aperçu à son aise en début de saison, il a terminé à la deuxième place de Paris-Nice derrière Tadej Pogacar mais devant Jonas Vingegaard, avant une belle quatrième place sur le Tour du Pays basque. Une forme peut-être un peu trop prématurée, puisqu’on a pu le voir bien plus en difficulté lors du Critérium du Dauphiné, conclu à la 30e place du général.

C'est au tour de l'équipe Groupama-FDJ de se présenter au public basque.
Thibaut Pinot dispute son dernier Tour de France tandis que David Gaudu et Valentin Madouas essaieront d'embêter les favoris.
TDF 2023 : la présentation de l'équipe Groupama-FDJ C'est au tour de l'équipe Groupama-FDJ de se présenter au public basque. Thibaut Pinot dispute son dernier Tour de France tandis que David Gaudu et Valentin Madouas essaieront d'embêter les favoris.

Sa performance lors des championnats de France, où il s’est montré à son avantage et parmi les plus costauds avant de logiquement craquer, a certainement rassuré son équipe. Face aux caméras de "Tout le Sport", il a confié que le Tour était dans toutes ses pensées :"Il n’y a que le Tour dans notre tête." Derrière lui, les rangs tricolores comptent deux prétendants au classement général. Romain Bardet, déjà deux fois sur la boîte à Paris, rêve de retrouver ses meilleures jambes, lui qui a pris la sixième place l’an dernier. Le passage de la Grande Boucle sur ses terres auvergnates pourrait lui donner un supplément d’âme. Enfin, Guillaume Martin visera un top 10, qu’il a déjà atteint en 2021 en terminant à la huitième place.

Christophe Laporte et Valentin Madouas, chefs de file des chasseurs d’étapes ?

Au sein de la Jumbo-Visma, tout le monde roule pour Jonas Vingegaard ou pour Wout van Aert. Mais lorsqu’il s’agit de Christophe Laporte, l'espoir est permis de voir obtenir divers bons de sortie. Auteur d’un début de saison phénoménal, il a déjà levé les bras à quatre reprises. Au cœur d’une semaine de rêve pour lui d’abord, avec un enchaînement Gent-Wevelgem-A travers la Flandre, puis en remportant deux étapes sur le Critérium du Dauphiné, où il a porté le maillot jaune, puis remporté celui du classement à points. Nul doute qu’il cherchera à faire de même sur le Tour, où sa victoire l’an dernier avait réjoui l’ensemble de ses coéquipiers et des Français.

Tout frais champion de France, Valentin Madouas sait qu’il vient sur le Tour pour aider David Gaudu à décrocher une place sur le podium. Mais le Breton étrennera la tunique tricolore et il semble difficile de ne pas le voir tenter sa chance au moins une fois en trois semaines. Avec lui, Warren Barguil, ancien champion de France également, visera certainement le gain d’une étape, après avoir gagné deux fois en 2017. Aurélien Paret-Peintre, vainqueur d’étape sur le Giro, a certainement en tête de refaire la même chose sur le Tour. Benoît Cosnefroy, Bryan Coquard ou encore Clément Champoussin pourraient aussi avoir une carte à jouer à un moment donné.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.