Vendée Globe 2024 : "C'était inespéré de relancer un projet comme ça", confie Clarisse Crémer soulagée de pouvoir prendre le départ avec un nouveau sponsor

Deux mois après son éviction du Team Banque Populaire alors qu'elle venait de donner naissance à sa fille, la navigatrice se prépare à un programme sportif "extrêmement chargé" d'ici au départ du Vendée Globe.
Article rédigé par Jérôme Val
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
La navigatrice Clarisse Crémer, en avril 2023. (PKC MEDIA)

"C'est beaucoup de joie. J'ai un peu de mal à y croire parce que c'était inespéré de relancer un projet comme ça en quelques semaines", se réjouit Clarisse Crémer. Ce n'était pas gagné d'avance. Quand la navigatrice bretonne apprend qu'elle est débarquée en février 2023, elle doit encaisser le choc et son ambition de refaire un nouveau Vendée Globe en prend un sacré coup. L'affaire s'amplifie dans des proportions qu'elle n'avait pas imaginé : même la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, s'empare du sujet. 

>> Clarisse Crémer évincée du Vendée Globe : "Les jeunes femmes ont des objectifs familiaux qui peuvent "se télescoper" avec la compétition, ose le président de l'Imoca

La tempête passée, Clarisse Cremer se met en quête d'un bateau. Clin d'œil du destin, elle va embarquer sur le monocoque que son ancien partenaire lui avait réservé : il a été acheté par un Gallois, Alex Thomson, qui le met à la disposition de la jeune maman. Elle le mérite, explique-t-il. Dans la foulée, la Bretonne trouve un sponsor, le groupe de cosmétiques l'Occitane en Provence. "Tout s'est bien goupillé", glisse Clarisse Crémer, soulagée.

Un "énorme challenge" pour la navigatrice de 33 ans

"J'ai hâte de revenir sur l'eau !", lance Clarisse Crémer. Son bateau, un Imoca, "est pour l'instant encore en chantier, indique-t-elle. On pourra le mettre à l'eau, a priori, courant juin." Mais la course contre la montre n'est pas encore gagnée. Celle qui avait terminé 12e du dernier tour du monde en solitaire doit maintenant se qualifier pour être au départ du Vendée Globe en novembre 2024. Pour cela, il faut qu'elle participe à des courses.

"Je n'ai jamais caché que ce n'était pas forcément évident de revenir après une grossesse. Mais maintenant, j'ai les outils pour revenir naviguer."

Clarisse Crémer

à franceinfo

Le programme s'annonce très chargé alors qu'elle n'a pas navigué depuis plus d'un an avec sa grossesse et la naissance de sa fille. "C'est un programme sportif extrêmement chargé, un très beau calendrier, ajoute Clarisse Crémer. Je n'ai jamais caché que c'est un énorme challenge de revenir après une pause, et en particulier une pause liée à une grossesse. Il y a un impact sur mon corps, ça fait déjà quelques temps que je suis en rééducation, en préparation sportive, en préparation mentale."

À 33 ans, Clarisse Crémer a remporté une double victoire pour sa carrière avec un bateau extrêmement performant tout en faisant avancer le débat sur les mamans sportives.

La navigatrice Clarisse Crémer est de retour avec un nouveau sponsor après sa grossesse - Reportage de Jérôme Val

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.