Voile : qui est Tom Laperche, 25 ans, le plus jeune marin à tenter un tour du monde en solitaire en classe Ultim ?

Adoubé par François Gabart, le jeune Breton va prendre la barre du SVR-Lazartigue, ce trimaran géant, en 2024.
Article rédigé par Jérôme Val
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Tom Laperche (à droite) à côté de François Gabart, le 12 avril 2023, lors d'une conférence de presse à la Maison de la Bretagne, à Paris. (JEROME VAL / RADIOFRANCE)

C'est déjà la retraite pour François Gabart : le navigateur qui vient de fêter ses 40 ans annonce se retirer de la course au large en solitaire. Il ne disputera pas le prochain tour du monde en solo sur le SVR-Lazartigue, ce trimaran géant volant, qui sera organisé pour la première fois au début de l'année 2024, depuis Brest. À la barre de son multicoque récent, il va installer la nouvelle pépite de la voile française : Tom Laperche, 25 ans. ll devient alors le plus jeune marin de l'histoire à tenter un tour du monde sur ces machines volantes de la classe Ultim, des maxi-trimarans de 32 mètres de long pour 23 mètres de large.

>> Voile : François Gabart "met en pause" la navigation en solitaire

Et pourtant, il y a 4 ans, Tom Laperche n'était pas tout à fait paré à cette aventure. Il effectuait alors son stage de fin d'études d'ingénieur chez MerConcept, la société fondée par François Gabart à Concarneau, qui travaillait à l'époque sur un nouveau trimaran, une machine de 32 mètres de long capable de voler au-dessus de l'eau, alors en construction. En janvier prochain, Tom Laperche se retrouvera à sa barre : "Je suis ravi d'avoir pu faire cette ascension-là, où j'ai découvert tout ça, ce milieu professionnel... Cette envie de multicoque n'a fait que grandir, et faire ce tour du monde en solitaire, c'est quelque chose d'exceptionnel", sourit-il.

"Cette course, j'en ai envie !"

Modèle de précocité, il a été champion du monde sur un petit dériveur à l'âge de 11 ans seulement et vainqueur de la Solitaire du Figaro 2022, Tom Laperche va donc partir pour un tour du monde, seul pendant plus de 40 jours. Et il n'a pas mis longtemps à accepter le défi. "Il y a une petite part qui vient du fond des tripes de se dire que ça se tente, qu'il faut y aller sur cette course-là. Et moi, j'en ai envie ! J'ai toujours rêvé de participer à des courses autour du monde sur ces grands bateaux", assure celui qui est originaire de la Trinité-sur-Mer, et qui a débuté la voile en baie de Quiberon, dans le Morbihan. 

D'ailleurs, s'il aura 26 ans au moment du départ, François Gabart, lui, n'a effectué son 1er tour de la planète en solitaire qu'à l'âge de 29 ans. Mais il n'y a pas d'âge pour se lancer, assure le détenteur du record du monde en 42 jours, 16 heures et 40 minutes. "Moi-même, j'ai eu la chance de faire le Vendée Globe il y a un peu plus de dix ans maintenant, où j'ai été le plus jeune à l'époque. Est-ce que j'étais trop jeune ? Est-ce que je n'étais pas assez prêt ? Toujours est-il que ça s'est bien passé et je l'ai gagné", glisse François Gabart, malicieusement. Tom Laperche veut désormais prouver dans quelques mois qu'on a eu raison de miser sur lui.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.