Japon-France : nouveau succès des Bleus qui signent une dixième victoire consécutive et bouclent leur saison invaincus

Les hommes de Fabien Galthié se sont employés, samedi, pour signer une deuxième victoire en une semaine contre le Japon (20-15) et égaler leur record de dix victoires consécutives.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Les Bleus célèbrent l'essai de Matthis Lebel, à Tokyo, le 9 juillet 2022. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Une dernière pour la route. Les Bleus du XV de France se sont imposés lors de leur deuxième match de la tournée d'été contre le Japon (20-15), samedi 9 juillet, au Stade olympique de Tokyo. Empruntés en première période, dominés sous une chaleur étouffante, et menés à la pause (15-7), les Bleus se sont battus pour recoller au score. Ils ont été délivrés par un essai du remplaçant Baptiste Couilloud à dix minutes du terme. Grâce à ce succès, les Français égalent le record de dix victoires consécutives établi en octobre 1937. Ils n'ont plus perdu depuis juillet 2021 en Australie.

Comme lors de la première rencontre samedi 2 juillet, les Bleus sont vite rentrés dans leur match, et Matthis Lebel a inscrit le premier essai français dès la 9e minute. Mais dans des conditions difficiles, sous la chaleur et l’humidité de la capitale japonaise, ils ont vite replongé. Sonnés par la réponse presque coup sur coup des Nippons (13e), ils ont multiplié les fautes et se sont fait déborder une nouvelle fois juste avant la pause (15-7).

Les Japonais ont tiré les enseignements du revers du week-end passé, où ils s’étaient épuisés à tenter de dynamiter le jeu. "Sans doute vont-ils proposer plus de dépossession, ce qui ressemble davantage à un rugby européen", avait avancé Fabien Galthié en conférence de presse d’avant-match. Le sélectionneur français avait vu juste. Sur la pelouse du Stade olympique, les Brave Blossoms ont attendu en bloc et patiemment répondu au jeu au pied initié par Matthieu Jalibert. Ils ont su saisir les opportunités pour inscrire deux essais en 40 minutes, autant que lors du premier match.

Le détonnateur Couilloud

Fabien Galthié a senti l’urgence d’agir et a effectué ses premiers changements peu après le retour des vestiaires. Revigorés, les Bleus ont développé quelques actions intéressantes, dans la foulée du jeune Max Spring. Pour sa grande première, l'arrière de 21 ans a montré de belles inspirations. Sa folle percée à l’heure de jeu a notamment réveillé et relancé le bloc français, même si une faute de Thibaud Flament a privé les Bleus de points sur cette action.

Parmi les rentrants, Baptiste Couilloud s’est particulièrement illustré pour faire vivre le ballon et tenter d’insuffler un nouvel élan. Le demi de mêlée lyonnais a été récompensé par un essai en solitaire à dix minutes de la sirène (20-15) pour permettre aux siens de reprendre les devants. Les Bleus ont ensuite tenu, malgré une dernière frayeur sur un essai japonais finalement refusé, pour sceller un succès acquis au forceps.

Le XV de France boucle ainsi, sans la moindre défaite, une excellente saison, la meilleure de l’ère Galthié, avec des victoires de prestige, comme face à la Nouvelle-Zélande, et le titre au Tournoi des six nations. Les Bleus retrouveront les terrains en novembre prochain, lors de la tournée d'automne en France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers XV de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.