Agression de la footballeuse Kheira Hamraoui : son ex-coéquipière Aminata Diallo mise en examen et placée en détention provisoire

L'ancienne joueuse du PSG est soupçonnée d'avoir joué un rôle dans l'agression de son ancienne coéquipière Kheira Hamraoui, en novembre 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
A gauche, Aminata Diallo, ancienne milieu de terrain du Paris-Saint-Germain, lors d'un match contre l'Olympique lyonnais en mai 2018. (FRANCK FIFE / AFP)

La footballeuse Aminata Diallo a été mise en examen pour violences aggravées et pour association de malfaiteurs dans le cadre de l'information judiciaire sur l'agression de Kheira Hamraoui, a appris franceinfo auprès du parquet de Versailles. Elle a été placée en détention provisoire, mise en cause comme "la commanditaire" de l'agression de son ex-coéquipière au Paris SG Kheira Hamraoui, a également indiqué le parquet de Versailles.

"Madame Diallo a souhaité un débat différé" devant le juge des libertés et de la détention, après sa mise en examen, "et dans l'attente elle a été incarcérée provisoirement", a expliqué le parquet de Versailles dans un communiqué. Quatre personnes avaient déjà été déférées devant le juge d'instruction ce vendredi matin, deux d'entre elles ont déjà été mises en examen pour les mêmes chefs

L'ancienne joueuse du Paris-Saint-Germain a été interpellée par la brigade de répression du banditisme à son domicile de Marly-le-Roi, dans les Yvelines. Elle est soupçonnée d'être impliquée dans l'agression de son ancienne coéquipière Kheira Hamraoui par deux hommes à coups de barre de fer, le 4 novembre 2021.

>> Pourquoi Kheira Hamraoui a-t-elle fait venir un huissier de justice lors d'un entraînement du PSG ?

Les quatre hommes déférés ce vendredi matin devant le juge ont été interpellés jeudi 15 septembre, a indiqué une source proche de l'enquête à franceinfo. Ils ont entre 19 et 23 ans. Un travail de téléphonie et de géolocalisation a permis de confirmer l'implication directe ou indirecte de trois d'entre eux en indiquant leur présence sur les lieux. En garde à vue, ils ont tous reconnu être présents au moment de l'agression. Surtout, certains ont désigné Aminata Diallo comme leur commanditaire.

Ces cinq personnes sont soupçonnées d'être impliquées dans l'agression de l'ancienne co-équipière d'Aminata Diallo, Kheira Hamraoui, par deux hommes à coups de barre de fer le 4 novembre dernier. Une information judiciaire est ouverte depuis le 15 novembre pour "association de malfaiteurs" et "violences aggravées".

Aminata Diallo et un de ses proches avaient déjà été placés en garde à vue une première fois le 10 novembre, sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux. Aucune autre interpellation n'ont eu lieu dans cette affaire, indique cette source judiciaire à franceinfo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers PSG

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.