Ligue des champions : la préfecture de Paris réfléchit à l'instauration de petites fan zones

Ces fan zones permettraient de contrôler les flux et le respect des gestes barrières dans des endroits où le virus circule "activement", alors que la ministre des Sports Roxana Maracineanu encourage les supporters à fêter d'éventuelles victoires chez eux.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des milliers de supporters du PSG se sont spontanément rassemblés, notamment sur les Champs-Elysées à Paris, après la victoire du club contre Leipzig mardi soir. (JAN SCHMIDT-WHITLEY/LE PICTORIUM / MAXPPP)

La préfecture de police de Paris réfléchit, avec les ministères des Sports et de la Santé, à l'instauration possible de petites fan zones dans la capitale pour la finale de la Ligue des champions dimanche 23 août, à laquelle participera le PSG et peut-être l'OL s'il se qualifie mercredi soir face au Bayern, a appris franceinfo de source proche. De son côté, ni la préfecture de région des Bouches-du-Rhône, ni la préfecture de police n'ont été associées à une quelconque réflexion sur une fan zone. Ces fan zones permettraient de contrôler les flux et le respect des gestes barrières dans des endroits où le virus circule "activement".

Par ailleurs, la préfecture de police de Paris rappelle mercredi que les rassemblements de plus de dix personnes sont interdits en raison de la pandémie de Covid-19, sauf si les organisateurs apportent des preuves que les gestes barrières seront respectés. Elle assure aussi à franceinfo qu'aucun rassemblement n'a été déclaré dimanche en lien avec la finale de Ligue des champions, et que par conséquent aucun rassemblement n'a pu être autorisé.

De son côté, 5 000 personnes seront accueillies au Parc des Princes pour voir le match sur écran géant, selon les informations recueillies par franceinfo de source proche du club.

Roxana Maracineanu en appelle à la responsabilité des fans

Trente-six personnes ont été interpellées à Paris dans la nuit de mardi à mercredi, en majorité sur les Champs-Elysées, en marge des festivités après la victoire du club de football parisien en demi-finale. Ces rassemblements n'avaient pas été déclarés. Interrogée sur franceinfo, la ministre des Sports Roxana Maracineanu en a appelé à la "responsabilité" des supporters "pour qu'ils fêtent, je l'espère, la victoire de nos équipes en restant chez eux", rappelant qu'il fallait "éviter au maximum les rassemblements dans la rue".

Des attroupements ont aussi eu lieu mardi soir à Marseille, pour insulter ou applaudir les joueurs du PSG après leur victoire 3-0 contre Leipzig en demi-finale de la Ligue des champions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.