Ligue 1 : Nice-OM définitivement arrêté après le refus des Marseillais de reprendre la rencontre

L'OGC Nice menait 1-0 quand Dimitri Payet a renvoyé en tribunes un projectile qui lui était destiné, provoquant l'envahissement du terrain par les supporters niçois, puis l'interruption définitive de la rencontre à la suite du refus des Marseillais de revenir sur la pelouse.

Article rédigé par
Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les Niçois rentrent au vestiaire après le refus des Marseillais de reprendre la rencontre à la suite d'une longue interruption. (VALERY HACHE / AFP)

Les supporters sont de retour dans les stades, les déboires aussi. Le match entre l'OGC Nice et l'OM a définitivement été arrêté, dimanche 22 août, après une heure et demie d'interruption, à la suite du refus des Marseillais de revenir sur la pelouse de l'Allianz Riviera. Plus tôt dans la soirée, alors que Nice menait 1-0, Dimitri Payet avait renvoyé vers la tribune des supporters de Nice l'un des nombreux projectiles qu'il recevait à chaque fois qu'il allait tirer un corner, provoquant l'envahissement du terrain par de nombreux supporters niçois à la 76e minute.

>>> La revue de presse au lendemain des violences de Nice-Marseille

Le match a été interrompu pendant une heure et demie dans une confusion totale, avant que les autorités ne décident de reprendre la rencontre. Considérant que leur sécurité n'était plus assurée, les Marseillais ont refusé de revenir sur la pelouse alors que les Niçois s'échauffaient dans l'optique de reprendre. Constatant le forfait des Marseillais, l'arbitre de la rencontre, M. Bastien, a définitivement arrêté la partie et la victoire pourrait donc revenir par forfait à l'OGC Nice, 3-0, comme le prévoit le règlement.

Dimitri Payet frappé d'un coup de pied

Alors que le match était jusque-là très intense, tout s'est précipité à la 76e minute. Victime de jets de projectiles pendant toute la rencontre, Dimitri Payet a fini par répondre avec agacement après avoir reçu une bouteille sur la nuque avant de tirer un corner. Si le leader marseillais a perdu son calme, il avait d'abord été poussé à bout par des supporters niçois qui n’avaient pas arrêté de lui jeter des objets dessus, malgré les avertissements du speaker et les demandes des joueurs niçois

De nombreux supporters sont alors entrés sur la pelouse après le geste du Réunionnais. L'un d'eux a même frappé l'international français d'un coup de pied. D'autres joueurs marseillais ont été touchés physiquement. Une période de confusion totale s'ensuivit : joueurs, supporters, stadiers, dirigeants et entraîneurs se retrouvant au milieu de la cohue. L'entraîneur marseillais, Jorge Sampaoli, était particulièrement furieux, prêt à en venir aux mains. Une personne présente dans les tribunes a été évacuée sur civière à la suite de la chute d'un panneau publicitaire.

Pablo Longoria juge cela "inacceptable"

Après une heure et demie de confusion, les autorités ont décidé de reprendre la rencontre. Les joueurs niçois sont revenus sur la pelouse pour s'échauffer mais les Marseillais ne les ont pas suivis, considérant que leur sécurité n'était plus assurée. Un choix qui a amené le corps arbitral à interrompre définitivement la rencontre. 

"Ce qu'il s'est passé est complètement inacceptable"

Pablo Longoria

à RMC Sport

Le président de l’OM a réagi sur le compte Twitter du club après le refus de son équipe de reprendre la rencontre : "On a décidé de ne pas reprendre le match pour la sécurité de nos joueurs. C'est déjà la deuxième fois, on a vécu ça à Montpellier, on a décidé de reprendre là-bas. Ce qu'il s'est passé aujourd'hui est complètement inacceptable. On doit faire des précédents pour le football français. L'arbitre était avec nous, il nous a confirmé, à Jorge Sampaoli et moi, que la sécurité n'était pas garantie. Sa décision était d'arrêter le match. La Ligue a décidé, pour une question d'ordre public, de faire reprendre le match. Ce n'est pas acceptable pour nous, c'est pour cela qu'on a décidé de ne pas reprendre le match et de retourner à Marseille ce soir."

Quelles conséquences ?

Avant l'interruption de la rencontre, les Niçois menaient au score 1-0 grâce à une réalisation de Kasper Dolberg à la 49e. Avant cela, Niçois et Marseillais s'étaient procurés plusieurs occasions nettes, bien repoussées par des portiers en grande forme.

Avant d'éventuelles sanctions prises par la commission de discipline de la LFP, si Nice venait à récolter les trois points, les hommes de Christophe Galtier pointeraient à la troisième place du championnat, à égalité de points avec Clermont et à deux points du leader, le Paris Saint-Germain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.