Ligue 1 : "Insupportable", "pugilat", "honte"... La revue de presse au lendemain des violences de Nice-Marseille

Malgré l'heure tardive de l'interruption de la rencontre de la troisième journée de Ligue 1 entre Nice et Marseille, de nombreux journaux se sont emparés de cette actualité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Les supporters niçois ont envahi la pelouse de l'Allianz Riviera pendant la rencontre Nice-Marseille, dimanche 22 août. (VALERY HACHE / AFP)

La presse écrite n'aime pas les événéments qui s'étirent dans la nuit. Contraints par les horaires de bouclage, de nombreux journaux n'ont cependant pas manqué l'actualité brûlante du dimanche 22 août en fin de soirée : l'interruption de la rencontre de la troisième journée de Ligue 1 entre Nice et Marseille à la suite de violences et de jets de bouteilles commis par les supporters azuréens. Franceinfo: sport vous propose sa revue de presse.

"Insupportable"

Le seul quotidien sportif français ne passe pas par quatre chemins ce lundi 23 août pour évoquer les événements de la veille au soir à l'Allianz Riviera. "Insupportable", titre L'Equipe en une, avant d'y consacrer trois pages et un édito. Dans celui-ci, Régis Testelin qualifie les auteurs des violences, issus du virage sud, de "poignée d'irresponsables, revanchards et mauvais comme la galle, hantés par ces rivalités de maillots qui guident leur existence".

Il questionne également ce qu'est venu faire Jim Ratcliffe, propriétaire de l'OGC Nice,"dans ce monde de brutes et de haine" avant de répondre à la question "jusqu'où défendre le foot et l'aimer ?", par ces mots forts : "Jusqu'au jour où un joueur de foot tombera sous les coups d'un supporter descendu d'un virage pour lui faire payer la couleur de son maillot..."

L'Equipe évoque également "une soirée de fiasco" dans sa première double-page qu'elle accompagne de photos sans équivoque. En page trois, le quotidien tente de revenir sur le sportif et sur "le match [qui] était pourtant beau".

Un "pugilat"

Toujours dans la presse nationale, le quotidien Aujourd'hui en France propose un encart pour mentionner l'événement : "Des supporteurs niçois agressent des joueurs de l'OM", est-il titré. Dans le petit article consacré en page 17, le journaliste Cyril Simon évoque un "pugilat", "une sensation d'immense gâchis et d'effroi" à cause d'une "marée d'inconscients [qui] a envahi la pelouse de longs instants". Il déplore également "l'inquiétante rapidité avec laquelle les services de sécurité ont été débordés à l'entrée de la pelouse".

Dans la presse régionale, La Provence, quotidien marseillais titre "La honte" sur sa manchette située au-dessus d'une actualité dramatique avec la mort de trois personnes dans la nuit de samedi à dimanche à la suite de réglements de compte. "La bêtise est sans limite" : c'est le titre choisi pour l'article dans les pages sports du journal. La Marseillaise, autre quotidien régional, évoque de son côté un derby "gâché par des violences".

Un événement qui a dépassé les frontières

Les violences ont également interpellé au-delà des frontières françaises. En Espagne, le quotidien sportif Mundo Deportivo traite l'événement avec un encart et une photo de l'envahissement de terrain : "Les Ultras de Nice attaquent les joueurs de Marseille", décrivent-ils.

En Italie, une place est tout de même réservée à Nice-Marseille sur la une très chargée de La Gazzetta dello Sport. "Fans sur le terrain et bagarre : interruption de Nice-Marseille", est-il titré.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers OM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.