En images Incidents Nice-Marseille : la soirée du chaos

Craignant pour leur sécurité après un envahissement de terrain, les joueurs de l'OM ont refusé de revenir sur le terrain pour disputer le dernier quart d'heure de la rencontre, dimanche.

Article rédigé par
Pauline Guillou, Shéhérazade Ben Essaïd - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Alvaro Gonzalez tente d'intervenir, et prend part aux affrontements avec les supporters. (JEAN CATUFFE / AFP)

Fin de week-end mouvementé en Ligue 1. Après avoir été privés de stade pendant plus d'un an, certains supporters ont retrouvé de mauvaises habitudes en tribunes, à l'occasion de la 3e journée du championnat, dimanche 22 août. Visé depuis le début de la rencontre par des jets de projectiles, Dimitri Payet a reçu une bouteille en plastique dans le dos au moment de tirer un corner. Excédé, le Marseillais a répliqué et renvoyé le projectile en tribunes, réveillant ainsi la colère des supporters niçois qui se sont rués sur la pelouse.

Après une heure et demie d'arrêt en raison de ces incidents, l'Olympique de Marseille a refusé de reprendre la partie face à l'OGC Nice, alors que la Ligue avait acté une reprise de la rencontre et que les joueurs du Gym - devant au score (1-0) - étaient revenus sur le terrain. 

Une enquête a été ouverte lundi par le parquet de Nice et la LFP a convoqué les deux clubs devant sa Commission de discipline dont la prochaine séance se tiendra mercredi 25 août. Retour, en images, sur cette soirée du chaos.

Dimitri Payet renvoie en tribunes l'une des bouteilles en plastique qu'il a reçue alors qu'il s'apprêtait à tirer un corner. (SEBASTIEN BOTELLA / MAXPPP)

Excédé de recevoir des projectiles à chaque fois qu'il tirait un corner, Dimitri Payet, touché dans le dos par le jet d'une bouteille en plastique, a craqué. Au sol quelques secondes, le n°10 de l'OM a ensuite perdu ses nerfs. Il a en effet renvoyé à deux reprises des bouteilles en direction des tribunes, provoquant la colère de certains supporters niçois.

Les joueurs de l'OM tentent d'arrêter Dimitri Payet qui fait face à l'un des supporters de l'OGC Nice. (VALERY HACHE / AFP)

Les premiers supporters niçois, hors d'eux, descendent en bas de leur tribune et accèdent au terrain pour en découdre avec les joueurs marseillais. Dimitri Payet, pris à partie, se défend comme il peut. Ses coéquipiers tentent de le contenir mais sont, eux aussi, visés.

Alvaro Gonzalez, face à des supporters niçois dimanche 22 août. (JEAN CATUFFE / AFP)

Alvaro Gonzalez fait face aux supporters niçois descendus sur le terrain. Venu en aide à son coéquipier Dimitri Payet, il est également pris à partie par les supporters. Les stadiers ne parviennent pas à maîtriser la situation.

Mario Lemina tente de contenir les supporters, fous de rage. (JEAN CATUFFE / JEAN CATUFFE)

Impuissants face à la vague de supporters de l'OGC Nice hors de contrôle, les stadiers ne peuvent pas les contenir. Descendus en bas de leur tribune, ils font même tomber l'un des panneaux lumineux en bordure de terrain et envahissent la pelouse.

La sécurité et le staff de l'OM tentent de contenir l'entraîneur des Marseillais Jorge Sampaoli, incontrôlable. (VALERY HACHE / AFP)

Le staff technique, les joueurs de l'OM et la sécurité du stade tentent de retenir l'entraîneur des Marseillais, Jorge Sampaoli, qui perd ses nerfs face à la situation qui dégénère entre joueurs et supporters.

Un stadier tente d'arrêter un supporter, descendu sur le terrain. (VALERY HACHE / AFP)

Plusieurs courses poursuites s'engagent entre des supporters sur le terrain, et les stadiers.

Le président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, face aux supporters de son club, le dimanche 22 août. (VALERY HACHE / AFP)

Le président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, descend également sur le terrain et tente de calmer les supporters de son club.

Dimitri Payet, Luan Peres et Mattéo Guendouzi blessés après l'incident au stade de l'OGC Nice, dimanche 22 août.  (CAPTURES D'ÉCRAN RMC SPORT / FRANCE BLEU PROVENCE)

France Bleu Provence photographie plusieurs joueurs de l'OM de retour au vestiaire. Dimitri Payet a été touché au dos par un projectile qu'il a reçu alors qu'il s'apprêtait à tirer un corner. Luan Peres et Mattéo Guendouzi sont également blessés au cou.

 (VALERY HACHE / AFP)

Les tribunes sont surveillées par les CRS, alors que le match est suspendu. Invités à reprendre la partie, les Marseillais, craignant pour leur sécurité, décident de ne pas revenir sur la pelouse, après plus d'une heure et demie d'attente.

Le président de l'OGC Nice, Jean-Pierre Rivère, en conférence de presse d'après-match. (JEAN CATUFFE / AFP)

En conférence de presse d'après-match, et après le refus des joueurs de l'Olympique de Marseille de reprendre la rencontre là où elle s'était arrêtée, le président du Gym estime que "le match aurait dû reprendre". "Ce qui a mis le feu aux poudres, c'est la réaction de deux joueurs marseillais de rejeter ces bouteilles", a-t-il déclaré.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers OM

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.