Ligue 1 : le barrage de la peur attend Nantes pour boucler une saison chaotique

Emmené par Antoine Kombouaré, le FC Nantes devra disputer un barrage aller-retour pour assurer sa place en Ligue 1 la saison prochaine, au terme d'une saison tourmentée.

Article rédigé par
Pauline Guillou - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Ludovic Blas et les Nantais n'ont pas réussi à éviter les barrages après leur défaite contre Montpellier, le 23 mai 2021. (SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP)

Le FC Nantes, emmené par Antoine Kombouaré, n'est pas encore en vacances. Bien au contraire, battus par Montpellier (1-2) dimanche 23 mai à l'occasion de la 38e journée de Ligue 1, les Nantais devront boucler cette saison plus que jamais éprouvante par une double confrontation périlleuse contre Toulouse pour rester en Ligue 1.

Sur le terrain, une saison à oublier

Installés en Ligue 1 depuis 2013, les Nantais devront vite oublier leur campagne 2020-2021. Ils signent cette année l’une des pires saisons depuis leur retour dans l’élite. Avec 9 victoires, 13 matchs nuls, 16 défaites et une élimination en 32es de finale de Coupe de France contre Lens, les rayons de soleil se sont fait (très) rares en Loire-Atlantique.

Malgré la dynamique de fin de saison sous les ordres Antoine Kombouaré (quatre victoires d'affilée avant la défaite contre Montpellier), les Canaris ont amélioré quelques records peu glorieux tout au long de la saison. Le 14 février, les Nantais ont battu Angers (1-3), pour interrompre une série de 16 matchs sans victoires, record du club. Autre statistique vertigineuse : la victoire face à Bordeaux, à la Beaujoire le 8 mai (3-0) était leur premier succès à domicile depuis le 18 octobre, soit près de sept mois de disette...

Un nouveau temps dans la valse des entraîneurs

Avant cette saison chaotique, Nantes avait bouclé l'exercice 2019-2020, interrompu par le Covid, à la 13e place. Christian Gourcuff, installé sur le banc nantais, gardait donc les rênes pour la reprise, en août 2020. 13 journées plus tard, le Breton était limogé par la direction après une claque reçue à domicile face à Strasbourg (0-4). 

Son éviction n'est pas surprenante au vu de l'instabilité récurrente du secteur sportif. Propriétaire de la maison nantaise depuis 2007, Waldemar Kita se sépare alors de son 15e entraîneur... en 14 saisons. Le 16e titulaire du poste est Raymond Domenech, nommé fin décembre aux commandes d'un navire en perdition. Son arrivée est loin de faire l'unanimité parmi les supporters et les anciens joueurs.

Pour son premier poste depuis celui de sélectionneur des Bleus (2004-2010), Domenech va vivre un mandat expéditif : en 46 jours sur le banc, il ne remporte aucun match (4 nuls et 4 défaites) et se fait limoger le 11 février. En plein doute, le FC Nantes nomme Antoine Kombouaré, l’homme des situations d’urgence, pour tenter de sauver le club du spectre de la relégation.

L'ex-joueur du PSG restait sur un échec à Toulouse mais il avait réussi à maintenir Dijon un an plus tôt, en barrages face à Lens. Kombouaré retrouvera donc ces mêmes barrages avec les Nantais qui, avant de chuter contre Montpellier, avaient retrouvé de l'envie et de l'efficacité dans ce sprint final.

Les supporters, entre colère et frustration

Privés de stade en raison de la crise sanitaire, les supporters nantais ont marqué tout au long de la saison leur volonté d’en finir avec le "clan Kita". En décembre, l’une de leurs manifestations contre la gestion sportive du club sera marquée par des échauffourées avec la police.

La nomination de Raymond Domenech accentue la colère des fans nantais qui placardent dans la ville 5 000 affiches du "Kita Circus", en écho au "spectacle" que leur offre la présidence du club. Pour la première séance d'entraînement de l'ex-sélectionneur des Bleus, c'est même une musique de cirque qui a accueilli l'effectif et le staff.

Battus par Montpellier, les Nantais n'auront pas beaucoup de temps pour digérer. Dès jeudi 27 mai, ils devront défendre leur place en Ligue 1 face à Toulouse en barrage aller, avant un match retour dimanche, entre deux anciens piliers de l'élite du football français.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ligue 1

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.