Equipe de France : le Canada, un premier et dernier gros test avant le Mondial

L'équipe de France affronte le Canada, mardi soir, au Mans, pour son dernier match de préparation à domicile avant la Coupe du monde cet été.
Article rédigé par Maÿlice Lavorel, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 3 min
Les joueuses de l'équipe de France célèbrent le but de Delphine Cascarino lors du match amical contre la Colombie, le 7 avril 2023. (JEAN CATUFFE / AFP)

Déjà un gros rendez-vous pour les Bleues et leur nouveau sélectionneur. Après une victoire renversante contre la Colombie pour marquer le début d'une nouvelle ère, l'équipe de France défie le Canada, mardi 11 avril, au Mans. Une opposition de choc pour une dernière sortie à domicile avant la liste pour la Coupe du monde, qui revêt des airs de premier et dernier test.

C'est en effet un adversaire d'un autre pedigree que la Colombie, déjà bien embêtante vendredi soir, qui se dresse sur la route des Bleues. Sixième nation mondiale, le Canada talonne la France au classement Fifa. A Tokyo il y a bientôt deux ans, elles sont allées chercher la médaille d'or olympique en éliminant notamment les Etats-Unis en demi-finale, dans une compétition où elles ont plusieurs fois enterré les espoirs tricolores (défaite en quart en 2016 et pour le bronze en 2012).

Un adversaire redoutable

Menées par la meilleure buteuse de l'histoire des sélections, Christine Sinclair (190), les Canadiennes s'appuient sur des joueuses bien connues du championnat français, comme la Parisienne Ashley Lawrence ou la Lyonnaise Vanessa Gilles. "C'est une équipe championne olympique en titre, qui fait preuve d'une solidité impressionnante, qui est rigoureuse, bien organisée et qui va vite vers l'avant", a détaillé Hervé Renard en conférence de presse. Tout est donc réuni pour un premier test de "haut niveau".

Le rendez-vous est d'autant plus important que l'équipe de France, qui va fouler la pelouse du stade Marie Marvingt au Mans mardi soir, est encore en construction. Contre la Colombie, elle a été sauvée par les entrantes Delphine Cascarino, Grace Geyoro et Clara Mateo, habituelles titulaires qui pourraient démarrer contre le Canada. De retour après deux ans d'absence et auteure d'un doublé, Eugénie Le Sommer a aussi fait ses preuves à la pointe d'une attaque où elle pourrait durablement s'installer, là où ses coéquipières en première période (Viviane Asseyi, Sandy Baltimore) ont peiné.

Hervé Renard a déjà identifié la fébrilité de la défense et la dimension physique comme points où ses joueuses ont pêché, et à améliorer. "Il faut de la solidité, de la rigueur, beaucoup plus d'agressivité. On ne pourra pas se comporter défensivement comme ça contre certaines des meilleures équipes mondiales", a-t-il alerté après le premier match. Comme le Canada, dès mardi soir.

Dernière occasion de se montrer

Un test où l'enjeu concerne aussi les dernières places à prendre, alors que plusieurs retours sont attendus sur toutes les lignes de jeu. Hervé Renard a déjà laissé entendre que des joueuses comme Griedge Mbock, Amandine Henry, Kadidiatou Diani et Marie-Antoinette Katoto pourraient faire partie de ses plans dès qu'elles seraient rétablies. Le match contre le Canada représente ainsi la dernière chance de briller sous le maillot bleu et de se placer pour celles qui ont le Mondial en ligne de mire.

"C'est une sorte de répétition avant les grands matchs de la Coupe du monde, a d'ailleurs prévenu Hervé Renard. Il faut se rapprocher du team spirit du Canada, c'est là-dessus qu'on doit travailler. Les individualités, il y en a beaucoup dans cette équipe de France, mais il faut une cohésion. C'est important de sentir qu'on va dans la même direction."

Car cette opposition a bien des allures de dernier test dans la ligne droite vers le Mondial. Il ne restera plus aux Bleues qu'un déplacement sur la pelouse de la modeste Irlande début juillet, et un ultime match de préparation en Australie contre le pays-hôte peu avant leur entrée en lice. A trois mois de l'échéance, les Bleues ont l'occasion de passer une première grosse étape contre le Canada.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.