Euro 2021 : Quatre questions que pose la réintégration de Karim Benzema sur le jeu de l'équipe de France

Passé le temps de la surprise, vient celui de la projection, car le retour de Karim Benzema risque de bouger les lignes du projet de jeu de Didier Deschamps.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Antoine Griezmann félicitant Karim Benzema lors de son dernier but en équipe de France, face à l'Arménie le 8 octobre 2015, à Nice. (VALERY HACHE / AFP)

Didier Deschamps a surpris son monde et suscité l'excitation en annonçant le retour de Karim Benzema en équipe de France après cinq ans et demi d'absence. L'attaquant du Real Madrid disputera l'Euro 2021 avec les Bleus. L'excitation est à son comble, à peine un mois avant l'entrée en lice contre l'Allemagne, amenant avec elle son lot d'interrogations.

Sera-t-il titulaire ?

Une chose est sûre, Karim Benzema n’a pas été appelé pour faire de la figuration. C’est Didier Deschamps lui-même qui l’a fait comprendre en conférence de presse mardi soir. Quand un journaliste lui a demandé si la décision de compter sur lui à l’Euro 2021 était liée à l’élargissement des listes internationales à 26 joueurs, le sélectionneur des Bleus en a rigolé. "C'est l'offenser de penser qu'il pouvait ne pas être dans les 23, quand même, c'est Karim Benzema", a déclaré celui qui avait encore récemment tendance à fuir ses interlocuteurs à l'évocation de la forme exceptionnelle de l’attaquant du Real Madrid.

Avant d’être laissé de côté pendant près de cinq ans et demi, Benzema n’avait manqué aucune des listes de Didier Deschamps quand il était disponible. Il est le seul joueur de champ à avoir disputé l’intégralité des cinq matches des Bleus lors de la Coupe du monde 2014. "KB9" est également le meilleur buteur français de l’histoire de la Ligue des champions (71 buts). Et cette saison, il est le deuxième meilleur buteur français toutes compétitions confondues en Europe (29 buts), seulement battu par Kylian Mbappé (40)... Un pedigree qui ferait tache sur le banc de touche.

Sera-t-il complémentaire avec Antoine Griezmann et Kylian Mbappé ?

L'annonce de la liste des 26 sélectionnés pour l'Euro 2021, dévoilée mardi 18 mai, a évidemment suscité la surprise mais aussi l'excitation de voir trois des meilleurs attaquants au monde évoluer en semble. "Toutes les sélections aimeraient avoir ce talent devant", estime Bixente Lizarazu, consultant FranceinfoSi Karim Benzema a la même tendance qu'Antoine Griezmann à décrocher pour participer au jeu de son équipe, les deux hommes ont déjà évolué ensemble sans se marcher dessus avec les Bleus. Ils ont disputé 16 matches côte à côte entre mars 2014 et octobre 2015, dont le dernier de Benzema en octobre contre l'Arménie (4-0). Ce jour-là, chacun avait délivré une passe décisive à l'autre au cours d'une rencontre qui avait montré de gros progrès dans leur entente sur le pré.

Pour ce qui est de Kylian Mbappé, le Parisien n'a jamais porté les mêmes couleurs que le Madrilène. Mais Karim Benzema a montré qu'il savait adapter son rôle en fonction des qualités de ses coéquipiers, comme il l'avait fait au Real Madrid à la grande époque de Cristiano Ronaldo. Reste à savoir si l'alchimie prendra entre le joueur d'espace qu'est Mbappé et le buteur complet qu'est Benzema. Tout dépendra du rôle que se verra confier ce dernier par Didier Deschamps.

Eric Roy, consultant franceinfo: sport croit en une entente parfaite : "Kylian Mbappé a la vitesse et l'explosivité qui le poussent dans les espaces. Comme Benzema est un joueur qui joue très juste, et qui est capable de donner des ballons, ils seront exceptionnels dans le travail combiné, dans la relation de la passe et de l'appel."

Comment Didier Deschamps va-t-il l'utiliser ?

Depuis le début de son mandat en 2012, Didier Deschamps l'a plutôt joué conservateur et certains lui ont reproché une réticence au changement. Avec la réintégration de Karim Benzema, "DD" a pris le risque de changer une équipe qui gagne, à la veille d'une grande compétition internationale. L'attaquant merengue a de très grandes chances d'être titulaire, ce qui implique du mouvement dans le onze de départ.

Va-t-il simplement prendre la place d'Olivier Giroud à la pointe du traditionnel 4-2-3-1, avec un Antoine Griezmann juste derrière lui et deux ailiers rapides sur les côtés ? Va-t-il être utilisé en duo avec Kylian Mbappé en pointe, Antoine Griezmann en numéro 10 et avec un milieu renforcé à trois unités derrière ? Devra-t-il assurer un rôle exclusif de buteur ? Sera-t-il le leader de l'attaque alors que Griezmann tenait ce rôle jusqu'à présent ? Autant de questions qui devront trouver des réponses très rapidement. Avant l'Euro, la France n'a que deux matches de préparation, prévus le 2 juin à Nice contre le Pays de Galles et le 8 juin au Stade de France contre la Bulgarie.

Quid d'Olivier Giroud ?

Malgré un temps de jeu famélique avec Chelsea (8 titularisations seulement en Premier League), Olivier Giroud avait toujours bénéficié de la pleine confiance du sélectionneur des Bleus. Deschamps était même devenu le défenseur le plus ardent de l'attaquant longiligne. "Il est encore là pour un bon bout de temps", insistait-il en décembre dernier. Celui qui est devenu le deuxième meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France (44 buts) contre l'Ukraine en octobre 2020 pourrait être la première victime collatérale du retour de Karim Benzema.

L'attaquant de 34 ans offre un profil différent au sein du groupe grâce à sa capacité à peser physiquement sur une défense, à son expérience et à son habileté dans les airs. Mais il n'a marqué que lors d'un seul de ses sept derniers matches avec les Bleus (un doublé contre la Suède en novembre 2020). Face à l'Ukraine en mars dernier, lors du match nul décevant de la France (1-1) en ouverture des qualifications pour le Mondial 2022, Giroud avait paru impuissant et avait été le premier à être remplacé après 63 minutes de jeu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Didier Deschamps

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.