Eurozapping : le patron de Chelsea sanctionné, Gerhard Schröder questionne en Allemagne, rationnement de l’huile de tournesol en Espagne

Publié Mis à jour
Eurozapping : le patron de Chelsea sanctionné, Gerhard Schröder questionne en Allemagne, rationnement de l'huile de tournesol en Espagne
FRANCEINFO
Article rédigé par
G. Dehlinger, C. Gindre - franceinfo
France Télévisions

Comme chaque soir, le 23h fait un tour de l'actualité diffusée par les chaînes européennes de télévision. C’est l’Eurozapping du jeudi 10 mars 2022.

En Angleterre, le patron de Chelsea sous le coup des sanctions. Roman Abramovitch a mis son club en vente la semaine dernière pour échapper aux sanctions. "Abramovitch a des liens avec Poutine, qui organise une attaque barbare et diabolique contre le peuple ukrainien", a estimé Nadine Dorries, ministre des sports, de la culture et des médias. La vente du club est stoppée. Ses activités commerciales gelées. Des mesures inutiles selon un oligarque russe basé à Londres "Imposer des sanctions contre nous ici créé une pression énorme sur nous. Mais nous n’avons aucun impact sur la décision politique", estime Mikhaïl Friedman. 

Mais à quoi joue Gerhard Schröder, se demande-t-on en Allemagne ? L’ancien chancelier, ami de Vladimir Poutine et président du conseil d’administration de Gazprom en Russie, serait actuellement à Moscou. Envoyé comme émissaire par les Ukrainiens, selon le journaliste qui a dévoilé cette initiative. "Les ukrainiens recherchaient quelqu’un assez proche de Poutine pour qu’ils puissent lui faire confiance", explique Matthew Karnitschnig, correspondant du média Politico. Depuis plusieurs jours, le SPD au pouvoir demande à l’ancien Chancelier de quitter ses fonctions en Russie. De son côté, la Chancellerie refuse de commenter cette démarche solitaire. 

Pas plus de cinq litres par personne

L’Espagne s’inquiète de sa dépendance au tournesol ukrainien. Pas plus de cinq litres par personne. Dans les magasins espagnols, l’huile de tournesol est déjà rationnée. L’Espagne importe 70% de son tournesol d’Ukraine. Les fabricants de frites et de conserves craignent le pire. "C’est un problème tellement grave que nous prévoyons de manquer d’huile de tournesol dans trois semaines", explique l'un d'entre eux. Jusqu’ici, l’Ukraine était le premier producteur de tournesol au monde. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.