Coupe de France : exploits pour Bergerac et Linas-Montlhéry, Dupraz réussit ses débuts à Saint-Etienne... Ce qu'il faut retenir des 32es de finale disputés dimanche

Angers et Metz sont tombés sur les terrains de Linas-Montlhéry et Bergerac, dimanche. Marseille, Lens, Monaco et Montpellier se sont qualifiés.

Article rédigé par
Elio Bono - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
Le bonheur des joueurs de Bergerac, tombeurs de Metz en 32es de finale de Coupe de France, le dimanche 19 décembre 2021. (ROMAIN PERROCHEAU / AFP)

Après une première salve spectaculaire samedi, les 32es de finale de Coupe de France se sont poursuivis, dimanche 19 décembre. Cinq matchs étaient notamment au programme dans un multiplex diffusé sur France 3 à 13h45. Marseille et Lens se sont sortis du traquenard, mais Metz est passé à la trappe dès son entrée en lice. Enfin, le PSG n'a pas tremblé contre Feignies-Aulnoye (National 3). Revivez les moments forts de cet après-midi.

Bergerac et Linas-Montlhéry, deux immenses exploits

Ces dernières années, Bergerac, pensionnaire de National 2, s'était fait une spécialité d'éliminer des clubs de Ligue 2, sans jamais s'offrir le scalp d'une formation de l'élite. L'affront est désormais lavé, puisque les Périgourdins ont fait tomber Metz aux tirs au but après une rencontre très serrée (0-0). Pape Matar Sarr a manqué son penalty pour les Grenats, alors que les cinq tireurs adverses ont trouvé la cible.

Un petit exploit pour Bergerac, et surtout une grosse désillusion pour les Lorrains. 18e de Ligue 1, Metz va devoir se concentrer sur le maintien. Et aura fort à faire pour se racheter auprès de ses supporters.

La sensation de ces 32es de finale de Coupe de France est venu de l'équipe de Bergerac ! Le club de Dordogne a éliminé Metz après avoir tenu le 0-0 durant les 90 minutes de jeu. Les amateurs se sont imposés 5-4 durant la fameuse séance de tirs au but et se qualifient donc pour les 16es de finale de la compétition !

Pour Linas-Montlhéry, l'histoire est encore plus belle. Le club de l'Essonne, qui évolue en National 3, a largement disposé d'Angers, pourtant solide neuvième de Ligue 1 (2-0). Un doublé de l'attaquant guinéen Pascal Leno a permis à son équipe de réussir l'exploit, malgré les quatre divisions d'écart.

"J'ai envie de créer une belle surprise", déclarait l'entraîneur Stéphane Cabrelli dans L'Equipe dimanche matin. Son vœu a été exaucé : déjà tombeur de Dunkerque (Ligue 2) au septième tour, Linas-Montlhéry a remis le couvert. Le SCO, pris dans le bourbier du synthétique francilien, s'arrête dès les 32es.

Kylian Mbappé améliore son bilan et envoie le PSG en 16es

Comme si ça n'était pas déjà assez facile pour le PSG en championnat, le club de la capitale était opposé aux amateurs de Feignies-Aulnoye (N3) pour leur entrée en lice en Coupe. Malgré une légère revue d'effectif, les Parisiens ont pu compter sur leur facteur X, Kylian Mbappé.

Le natif de Bondy y est allé de son doublé, portant ainsi son total de buts à 51 unités sur l'année 2021. C'est le premier joueur à atteindre un tel total en France depuis Jean-Pierre Papin en 1991. Au final, les hommes de Pochettino l'emportent (3-0) et se déplaceront à Vannes (N2) pour les 16es de finale.

L'OM et Lens s'en sortent en supériorité numérique 

Oui, Marseille a évité le pire et s'est finalement qualifié pour les 16es de finale en battant Cannet-Rocheville (4-1). Mais cette victoire, acquise sans gloire, a mis longtemps à se dessiner. Pis, même en évoluant à domicile contre une équipe de cinquième division, les Olympiens ont concédé l'ouverture du score par Coré. Contre une équipe volontaire et tout sauf recroquevillée, les joueurs de Jorge Sampaoli ont eu besoin d'un penalty réussi par Milik et accompagné d'une expulsion azuréenne. A dix, Cannet-Rocheville a logiquement plié, Milik y allant de son triplé en plus d'un but de Luis Henrique.

L'Olympique de Marseille s'est logiquement imposé face à Cannet Rocheville (4-1) notamment grâce à un triplé d'Arkadiusz Milik et trois passes décisives de Matteo Guendouzi. Malgré l'ouverture du score de Mike Core pour les amateurs, les Cannettans, réduit à dix juste avant la pause n'ont pas pu tenir le rythme au retour des vestiaires.

Scénario analogue à Poitiers, où Lens a été sérieusement bousculé. Les pensionnaires de National 3 ont crânement joué leur chance et ont même globalement dominé la première période. Las, l'ouverture du score artésienne (par Ignatius Ganago sur un cafouillage) suivie du carton rouge de César Neto pour un pied haut peu avant la pause a sonné le glas des ambitions poitevines. En supériorité numérique, les Lensois ont géré leur avantage, sans toutefois doubler la mise. Un succès important (0-1), après cinq matchs sans victoire en championnat.

Brest vainqueur au bout d'une séance de tirs au but historique

Irrespirable, interminable, dantesque. Peu importe le qualificatif employé, les 22 acteurs de ce Dinan-Léhon-Brest se souviendront longtemps de cette séance de tirs au but. Seize tirs de chaque côté, vingt-cinq buts inscrits (record à ce stade de la compétition), pour une victoire brestoise au bout du suspense (12-13).

Même plombés par les échecs de Le Douaron et Cardona, les Finistériens s'en sont sortis au terme d'une séance qui a basculé dans l'irréel après les frappes... des deux gardiens ! Pour la petite histoire, ni Pierre-Alexis Barbé ni Gautier Larsonneur n'ont cadré leur tentative. Cruel pour Dinan-Léhon, pensionnaire de National 3 qui a évolué à dix pendant une heure et tenu le nul (0-0). En vain.

Pascal Dupraz réussit ses débuts, Ben Yedder porte Monaco

"Ce premier match revêt une importance capitale", avait annoncé Pascal Dupraz lors de sa présentation à la tête de l'ASSE mardi. Appelé à la rescousse de Verts moribonds en Ligue 1, l'entraineur haut-savoyard a réussi ses débuts sur la pelouse de Lyon Duchère (0-1). Sur un terrain rhodanien forcément hostile aux Stéphanois, Arnaud Nordin a offert ce court mais précieux succès. Le troisième de la saison, seulement. Même acquise contre une équipe de milieu de tableau de National 2, cette victoire pourrait réveiller une équipe en mal de confiance. Reste à capitaliser mercredi contre Nantes, en Ligue 1.

Dans un match très accroché, Saint-Etienne s'en sort face et remporte ce derby rhodanien face à Lyon La Duchère (1-0). Les Verts se qualifient pour les 16es de finale de cette Coupe de France.

Malgré un calendrier très chargé entre le championnat et la Ligue Europa, Niko Kovac n'est pas du genre à balancer la Coupe de France. Preuve en est, les cadres Kevin Volland, Wissam Ben Yedder et Aurélien Tchouaméni étaient de la partie, sur la pelouse du Red Star (National). En s'offrant un doublé, l'attaquant international français a porté Monaco (0-2), finaliste l'an passé. Les joueurs d'Habib Beye n'ont pas démérité, mais n'ont rien pu faire face à la classe du capitaine de l'ASM. 

Grâce à un doublé de Wissam Ben Yedder, Monaco s'impose (2-0) face au Red Star et se qualifie pour les 16es de finale de la Coupe de France.

Montpellier, Reims, Nice, logique respectée de justesse, les Jumeaux de M'Zouazia s'arrêtent

La hiérarchie a, aussi, été respectée entre Andrézieux (N2) et Montpellier (L1), avec une victoire (0-1) des Héraultais. Le MHSC a eu chaud, et s'en est remis à un penalty de Téji Savanier. Dans le derby de la Cité des Sacres, le Stade de Reims (L1) a aussi souffert contre Reims Sainte-Anne (R1) et a arraché sa qualification (0-1) à la 88e. Pour Nice (L1), le salut est venu d'Andy Delort en deuxième mi-temps (0-1) sur le terrain de Cholet (N1).

Bordeaux a éprouvé moins de difficultés pour disposer des Jumeaux de M'Zouazia, équipe mahoraise de Régional 1. A la peine en championnat, les Girondins l'ont emporté 10-0.

La Roche (N3) a renversé dans les toutes dernières minutes (1-2) Montauban (R2). Chauvigny (N3) s'est quant à lui débarrassé de Chartres (N2), 2-1. Vannes (N2) n'a pas fait de détail sur le terrain de Wasquehal (N3, 0-4).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers AS Saint-Etienne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.