Coupe de France : Cannes crée la surprise face à Dijon, Nantes frôle la sortie, l'exploit de Nancy... Ce qu'il faut retenir des 32es de finale disputés samedi

L'AS Cannes, club de National 3, a fait sensation en éliminant Dijon aux tirs au but, samedi. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Le bonheur des joueurs de Cannes, tombeurs de Dijon en 32es de finale de la Coupe de France, qui peuvent communier avec leur public, le 18 décembre 2021. (MAXPPP)

Après une soirée de vendredi tristement marquée par les incidents lors de Paris FC-Lyon, la Coupe de France a repris ses droits, samedi 18 décembre, pour la suite de ces 32es de finale. Cannes a réalisé l'exploit en se qualifiant pour les 16es de finale face à Dijon. L'AS Nancy Lorraine a endossé le costume de David face au Goliath troyen. Sur les autres terrains, la logique du rang supérieur a été respectée, même si Nantes a eu très chaud face à Sochaux. 

Cannes, la grosse surprise

La magie de la Coupe de France a bel et bien opéré pour l'AS Cannes. Le club de National 3 s'est imposé lors de la séance de tir aux buts (1-1, 3-2 t.a.b.) face à Dijon (L2) et a validé son billet pour les 16es de finale. Cannes, qui était mené depuis le début de la seconde période (Le Bihan, 48e) n'a rien lâché et est parvenu à égaliser en fin de rencontre (1-1, 74e). Des parades de son gardien de but Verplanck lors de la séance des tirs au but a mené le collectif azuréen vers l'exploit. Il s'agit du deuxième club de Ligue 2 que les Cannois éliminent dans la compétition, puisqu'ils avaient déjà arraché leur qualification en 32es de finale en se défaisant de Rodez.


Les Canaris par un trou de souris

Dans un match qui rappelait un grand classique de ce qui s'appelait alors la Division 1, Nantes a terriblement peiné pour faire valoir son rang face à Sochaux. Les Doubistes, actuels 5e de Ligue 2, ont fait jeu égal avec les Nantais pendant 90 minutes d'un match terne et sans but avant de voir leur rêve de qualification s'envoler lors de la séance des tirs au but. Dixième tireur à s'élancer, alors qu'aucune tentative n'avait été jusqu'alors manquée, le malheureux Diedhiou voyait sa frappe stoppée par Descamps. Qualifiés (0-0, 5 t.a.b à 4), les hommes d'Antoine Kombouaré poursuivent donc l'aventure par la plus petite des portes. 

Nancy, exploit majuscule

Moribonds en championnat, où ils pointent à la dernière place de Ligue 2, les Lorrains ont créé la sensation en s'imposant (4 t.a.b à 2, 1-1) à Troyes au terme d'un match renversant. Réduite à huit en fin de match, l'ASNL est parvenue à arracher la séance de tirs au but face aux pensionnaires de Ligue 1 qui avaient pourtant ouvert le score. Mais, à force d'abnégation, les joueurs de Benoît Pedretti ont réussi à faire incliner la balance pour s'offrir une véritable bouffée d'air pur dans une saison viciée. 

Logique implacable 

Dans les autres matchs de la journée, la hiérarchie a été respectée. Toulouse (2e de L2), a facilement battu Nîmes (10e) sur le score de 4 à 1. Bastia (L2) a tenu son rang face à l'équipe de Nationale 3 (5e échelon) des Hauts Lyonnais (3-1). De son côté, Lille (L1) s'est facilement défait de Auxerre (L2) sur le score de 3 buts à 1. Mission plus difficile pour Quevilly-Rouen (L2), qui a dû batailler jusqu'aux penalties (1-1, 4-2 t.a.b.) pour battre Laval (National). Enfin, c'est Rennes (3e de L1) qui a logiquement remporté le choc de ces 32es de finale en écartant Lorient (19e de L1) sur le score de 1 but à 0.

Les duels entre clubs amateurs ont aussi tourné à l'avantage des mieux classés. Versailles (N2) s'est imposé (1-0) à Sarre-Union (N3) et Vitré (N2) a fait de même mais aux tirs au but (1-1, 4-3 t.a.b.) sur la pelouse de l'AS Panazol (R2, 7e échelon).

Montauban, dernier Petit Poucet en lice

A la défaite de Panazol s'est ajouté celle de Chemin-Bas d'Avignon, battu par Clermont (0-4). A noter que ce match a dû être interrompu à la suite de l'intrusion sur la pelouse d'un individu. Un incident sans commune mesure avec ceux de la veille mais qui contribue à la dégradation de l'image du football français. 

Montauban partageait avec Panazol et Chemin-Bas le titre de Petit Poucet de cette édition 2021, les trois formations évoluant au 7e échelon national, et pourra le conserver s'il s'impose contre La Roche (National 3) dimanche. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe de France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.