Roland-Garros 2023 : Léolia Jeanjean s'incline sèchement et conclut le zéro pointé tricolore... Revivez la quatrième journée

Aryna Sabalenka et Carlos Alcaraz se sont qualifiés au troisième tour. Les n°1 français Caroline Garcia et Ugo Humbert sont eux déjà éliminés, tout comme Lucas Pouille, Luca Van Assche et Corentin Moutet.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Léolia Jeanjean lors du deuxième tour de Roland-Garros, le 31 mai 2023. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Passé le premier tour et ses premières surprises – dont l'élimination de Daniil Medvedev –, place désormais au deuxième tour de Roland-Garros qui débute, mercredi 31 mai.

L'hécatombe tricolore, aucune victoire française

Une journée à oublier. La belle aventure de Lucas Pouille, issue des qualifications, a été stoppée net par Cameron Norrie au deuxième tour. Un peu plus tôt, après avoir sauvé huit balles de match, Caroline Garcia (5e mondiale) s'est finalement inclinée face à Anna Blinkova (56e). Le n°1 Français Ugo Humbert (40e) a lui aussi été éliminé après sa défaite face à Lorenzo Sonego (48e), au même titre que Luca Van Assche et Corentin Moutet. En double, la paire Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut, double vainqueur porte d’Auteuil, est déjà éliminée. Pour finir, Léolia Jeanjean n'a rien pu faire face à la Russe Elina Avanesyan.

Ça passe pour Tsitsipas, Sabalenka et Alcaraz 

Pour son deuxième tour, Stefanos Tsitsipas n’a pas tremblé face à Roberto Carballes Baena pour s’imposer en trois sets. Retombé à la 130e place au classement ATP, Fabio Fognini sera présent au troisième tour après avoir éliminé Jason Kubler (69e). Côté féminin, la n°2 mondiale Aryna Sabalenka s'est qualifiée après une première manche accrochée face à Iryna Shymanovich tout comme Jessica Pegula (3e). Favori annoncé de la quinzaine, Carlos Alcaraz a écarté en quatre manches le Japonais Taro Daniel et affrontera Denis Shapovalov au tour suivant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.