Roland-Garros 2023 : le parcours de Luca Van Assche, prometteur mais encore trop court, s’arrête contre Alejandro Davidovich Fokina

Malgré son élimination après une défaite en trois sets mercredi contre l’Espagnol, bourreau d’Arthur Fils au premier tour, le Français a confirmé tout le bien-fondé des espoirs qui l'entourent.
Article rédigé par Justine Saint-Sevin - À Roland-Garros
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Luca Van Assche lors du deuxième tour de Roland-Garros, le 31 mai 2023. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Dans une journée que le clan français préfèrerait sûrement oublier, marquée entre autre par l'élimination de ses deux chefs de file (Garcia/Humbert), Luca Van Assche n'a pas non plus échappé à la défaite. Mais la fin de l'aventure de ce joueur de 19 ans, battu en trois sets (4-6, 3-6, 6-7 [6-8]) au deuxième tour de Roland-Garros contre Alejandro Davidovich Fokina, mercredi 31 mai, laisse une toute autre impression. Là où les spectateurs partageaient encore leur déception, voire leur frustration dans les allées, plusieurs heures après les faux-pas de Caroline Garcia et d'Ugo Humbert, celles et ceux qui ont suivi le jeune français s'enthousiasmaient déjà de revoir le bonhomme.

Alors, pourquoi tant d'impatience ? Peut-être parce que, après des débuts idylliques contre Marco Cecchinato (victoire en trois sets où il avait été bluffant de maîtrise), le champion de Roland-Garros juniors en 2021 est simplement tombé, cette fois, sur plus fort que lui. L'Espagnol s'est montré un petit peu plus propre dans les moments importants, a su chiper rapidement la mise en jeu du Français dans les deux premiers sets et ne s'est pas laissé rattraper. Il a tout de même écarté deux balles de set, avant d'aller chercher la victoire.

L'élève modèle

Celui qui rappelle, par son jeu, "Le Professeur" Gilles Simon, a annoncé mercredi qu'il poursuivait sa licence de maths informatiques, malgré son bon bulletin tennistique. S'il a, mercredi, échoué dans l'examen d'espagnol, découvrant pour la première fois le tableau principal du Grand Chelem parisien où les lauréats sont rares, il pourrait finir par être reçu.

"L'élève" a pour lui sa jeunesse et la marge de progression. Il est surtout doté d'une base solide allant d'un jeu de jambes précieux pour couvrir le terrain à un toucher de balle l'autorisant à toucher des zones régulièrement dangeureuses. Surtout, il construit, méthodique, ses points, sans perdre ses nerfs. Un calme qui le préserve des mauvais choix. Face à Davidovich Fokina, même lorsque l'exécution a péché, Luca Van Assche a régulièrement frôlé les lignes ou trouvé la bande du filet. 

Toujours est-il que pour cette édition 2023, la route du Français s'arrête quand celle de l'Espagnol se poursuit. Le 34e mondial retrouvera le Serbe Novak Djokovic, troisième mondial et titré porte d'Auteuil en 2016 et 2021, sorti victorieux de son duel contre le Hongrois Marton Fucsovics (83e). Pour Luca Van Assche, il faudra patienter une année de plus pour espérer décrocher un ticket pour le troisième tour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.