Roland-Garros 2023 : Luca Van Assche signe des débuts idylliques contre Marco Cecchinato et file au deuxième tour

Le Français de 19 ans, qui découvrait le tableau principal porte d'Auteuil, a été bluffant de maîtrise pour se défaire de l’Italien en trois sets (6-1, 6-1, 6-3), lundi.
Article rédigé par Justine Saint-Sevin - À Roland-Garros
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le Français Luca Van Assche contre Marco Cecchinato au premier tour de Roland-Garros, le 29 mai 2023. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Pour sa dernière rotation de la journée, le court 14 a été le théâtre d'une inversion du temps. Ce n'est pas l'Italien Marco Cecchinato (30 ans, 72e mondial), demi-finaliste de Roland-Garros en 2018, mais le tout jeune Luca Van Assche, 19 ans, qui a livré un match digne d'un vieux briscard, lundi 29 mai. Précis, patient, efficace dans les moments décisifs, le Français, vainqueur de la version juniors en 2021, s'est logiquement imposé en trois sets (6-1, 6-1, 6-3) au premier tour.

Rien dans la performance délivrée n'a trahi le fait que le Français débutait dans le tableau principal parisien. Petit gabarit (1,77 m), mais extrêmement mobile et efficace dans sa couverture du terrain, Luca Van Assche n'a cessé de faire l'essuie-glace, pour ramener inlassablement même les amortis les plus précis. Obligé de forcer son jeu, de jouer le coup supplémentaire, l'Italien a enchaîné les fautes directes (53 contre 16, un nombre colossal).    

Après Arthur Fils, Alejandro Davidovich Fokina va défier Luca Van Assche

Malgré les efforts consentis, le Français n'en a pas perdu pour autant sa lucidité. En plus des amortis ou des passings long de ligne décisifs, il s'est surtout offert 13 balles de break et en a converti sept. Il n'a laissé que des miettes à son adversaire du jour, jamais parvenu à lui piquer sa mise en jeu malgré quatre opportunités.

Lundi, Luca Van Assche a montré qu'il était prêt à multiplier les longs rallyes, capable d'attendre le moment opportun pour exploiter la moindre faille. Cela tombe bien. Il faudra au moins ça au Français pour espérer renverser au deuxième tour l'Espagnol Alejandro Davidovich Fokina. Spécialiste de la terre battue, le 34e joueur mondial a écarté un autre Français, Arthur Fils en quatre sets (6-1, 4-6, 6-3, 6-3).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.