JO 2021 : Riner et Dicko en bronze au judo, les handballeurs en patron, Manaudou au rendez-vous… Le bilan de la journée des Français à Tokyo

Deux médailles de bronze et puis c’est tout. On attendait une pluie de médailles d’or côté français ce vendredi 30 juillet mais on a eu droit à une cascade de déceptions.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Nikola Karabatic, Teddy Riner et Florent Manaudou. (AFP)

Les optimistes voient le verre à moitié plein, les pessimistes à moitié vide. Selon la catégorie dans laquelle on se place, on ne verra pas ce vendredi 30 juillet du même œil pour les Français aux Jeux olympiques de Tokyo. Côté pile : deux nouvelles médailles de bronze. Côté face : des énormes déceptions, à commencer par la non-victoire de Riner, l’élimination des épéistes français ou la finale ratée du BMX tricolore. Tour d’horizon d’un vendredi mi-figue mi-raisin, mais avec (quelques) bonnes nouvelles. Quand même.

Judo : un bronze amer pour Teddy Riner …

Il était venu pour conquérir une médaille d’or synonyme de troisième titre olympique, il repart avec un bronze décevant mais qui fait quand même de lui, côté masculin, le judoka le plus médaillé de l’histoire avec quatre breloques (deux en or, deux en bronze). Battu en quarts de finale par le numéro un mondial, le Russe Tamerlan Bashaev, Teddy Riner a relevé la tête et s'est remobilisé pour aller chercher le bronze après un repêchage contre Rafael Silva, et un remake de la finale de Rio 2016 contre Hisayoshi Harasawa. Une force de caractère de grand champion, avant de donner rendez-vous dans trois ans, à Paris, pour éventuellement regoûter à l’or olympique...

… mais plein de promesses pour Romane Dicko

Souvent comparée à Teddy Riner pour sa précocité chez les +78 kg, Romane Dicko a poussé la comparaison jusqu’à obtenir la même médaille que son illustre compatriote, le même jour. Et ce dès ses premiers Jeux, comme un certain… Teddy Riner, en 2008 à Pékin. À 21 ans seulement, la pépite du judo français a elle aussi passé un moment compliqué en demi-finale face à la Cubaine Idalys Ortiz, trop forte et expérimentée. Mais Romane Dicko a vite tourné la page pour envoyer la Turque Kayra Sayit, championne d'Europe en titre, au tapis et s’offrir le bronze. En attendant plus, ce qui pourrait vite venir.

Le Black Friday est terminé ! Romane Dicko offre une médaille à la délégation française ! Après de nombreuses désillusions aujourd'hui, voilà enfin une médaille ! Elle s'offre le bronze à seulement 21 ans.

Escrime : la fin d’une ère pour les épéistes français

Invaincue depuis 17 ans, l’équipe de France d’épée masculine a chuté dès les quarts de finale du tournoi olympique à Tokyo. Un petit tremblement de terre pour les Bleus, triple tenants du titre. Mais face au Japon (futur vainqueur) en quarts de finale, Yannick Borel, Romain Cannone (champion olympique en individuel) et Alexandre Bardenet ont craqué dans les derniers instants d'un match très serré qui s'est joué à la dernière touche (45-44), remportée par Koki Kano contre Yannick Borel. A l’issue des matchs de classement, ils ont finalement accroché la 5e place.

BMX : sortie de piste pour les Bleus

Quand un pays place trois coureurs sur sept participants au départ d’une finale, il peut raisonnablement croire en ses chances de médailles. C’est ce qu’on pensait avant la finale olympique de BMX ce vendredi, à laquelle participaient les trois représentants du BMX français, Sylvain André, Romain Mahieu, et Joris Daudet, tous impressionnants en séries auparavant. Mais rien ne s’est passé comme prévu, Sylvain André a fini quatrième, Romain Mahieu sixième et Joris Daudet a chuté en fin de parcours. Dans la foulée, Axelle Étienne a bouclé la finale féminine à la septième place.

Handball : le message fort des Bleus qui surclassent l'Espagne

Il y a au moins une équipe de France qui a passé un bon vendredi à Tokyo : celle de handball. Pour leur quatrième match de poules, les Bleus retrouvaient le vieil ennemi espagnol. Et bonne nouvelle : ils ont terrassé la Roja (36-31), poursuivant leur sans-faute et prenant du même coup la tête du groupe. Pour clore la phase de poules, la bande à Karabatic affrontera la Norvège, dimanche 1er août, à 9h15. En plus d’envoyer un message fort à la concurrence, cette démonstration assure un tirage plus favorable pour les quarts de finale. 

Rugby à 7 : les Françaises en demi-finales

Elles non plus ne font pas les choses à moitié, et verront donc logiquement les demi-finales. Première de leur poule après trois succès contre les Fidji, le Brésil et le Canada, les Bleues ont enchainé contre la Chine en quarts de finale. Après avoir viré en tête à la pause (12-5), les Françaises ont plié l’affaire dans le second acte (24-10), sans maîtriser totalement leur sujet. Mais l’essentiel est là pour les Tricolores qui défieront la Grande-Bretagne la nuit prochaine (4h30) pour une place en finale.

Les Bleues du rugby à 7 n'ont pas tremblé face à la Chine en quart de finale malgré un premier essai chinois, pour s'imposer facilement 24-10 avec quatre essais à la clé, dont un doublé de Séraphine Okemba, et s'offrir une demi-finale face à la Grande-Bretagne.

Natation : Manaudou et Grousset en finale, le 4 x 100 m 4 nages hors course

Deuxième meilleur temps de sa série (et des qualifications) derrière l’intouchable Caeleb Dressel, Florent Manaudou a convaincu pour son entrée en lice sur 50 m nage libre. Parti sur la gauche du champion olympique américain, le Français a bien pris son sillon pour assurer sa place en finale sans trembler, au contraire de Maxime Grousset, 15e temps des séries et qualifié de justesse. Le sort n’a en revanche pas souri à Mehdy Metella, pas qualifié pour la finale du 100 m papillon, ni au relais 4 x 100 m 4 nages masculin, éliminé aussi.

Florent Manaudou termine 2e de sa série en 50 m nage libre derrière Caeleb Dressel. En demi-finale, le champion olympique de Londres sera rejoint pas un autre français, Maxime Grousset, auteur du 15e temps.

Basket : les Bleues en sursis

Dos au mur avant d’affronter le Nigéria, l’équipe de France féminine de basket risquait l’élimination pure et simple en cas de défaite. Les Bleues n'avaient pas le choix et elles n’ont pas laissé place au doute en surclassant le Nigeria (87-62). Un résultat qui entretient les espoirs de quarts de finale, même s’il faudra soit un exploit contre les Américaines pour leur dernier match de poule, soit le strapontin via la place de meilleure troisième.

Les Bleues réagissent parfaitement après leur défaite lors de l’entame de tournoi face au Japon. Les filles de Valérie Garnier s’imposent nettement face au Nigeria (87-62). Sandrine Gruda est la meilleure marqueuse du match avec 14 points.

Athlétisme : Lamote au rendez-vous, Amdouni dixième

A vos marques, prêt, partez ! La semaine olympique d’athlétisme a démarré dans la nuit au stade olympique de Tokyo, avec une bonne nouvelle pour la délégation tricolore : la qualification de Rénelle Lamotte en demi-finales du 800 m. En patronne, la Française a dominé sa série en 2'01"92. Un peu plus tard, Alexis Phelut a composté son billet pour la finale du 3 000 m steeple, contrairement à la déception Djilali Bedrani. En 400 m haies, Ludvy Vaillant (49''23) et Wilfried Happio (49''39) ont été repêchés. Enfin, Morhad Amdouni a terminé dixième du 10 000 m, juste derrière son objectif de top 8, mais premier européen.

La Française se qualifie en remportant facilement sa série avec un chrono de 2’01’’92. Les demi-finales auront lieu demain vers 14h.

Volley : les Bleus se relancent dans la course aux quarts de finale

Grâce à une brillante vitoire contre les Russes (3-1), vendredi 30 juillet, l'équipe de France s'est complètement relancée dans le tournoi olympique. Au bout de la nuit tokyoïte, Earvin Ngapeth et ses coéquipiers ont retrouvé un niveau de jeu plus conforme à leurs standards pour s'imposer en quatre sets (25-21, 20-25, 25-17, 25-20). La France se repositionne en troisième position au classement avec sept points, donc parmi les quatre qualificatives pour les quarts de finale. Reste à finir le travail face au Brésil dimanche (4h, heure française), à moins que les États-Unis n'offrent une place en quarts à la France en s'imposant face à l'Argentine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers La France aux JO de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.