JO 2021 : le triathlète Vincent Luis déçoit, les handballeurs français assurent, la nageuse Marie Wattel manque la médaille... Ce qu'il ne fallait pas rater de la nuit

La troisième journée des Jeux olympiques n'a pas souri aux Français qui ont déçu en triathlon, surf et natation. Les handballeurs tricolores ont assuré l'essentiel.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Marie Wattel pendant la finale du 100 mètres papillon, lundi 26 juillet. (FRANCOIS-XAVIER MARIT / AFP)

La France n'a glané aucune médaille dans la nuit du lundi 26 juillet et voit son compteur toujours bloqué à trois breloques. Vincent Luis a lancé une nuit compliquée pour les Français en terminant seulement 13e du triathlon, Marie Wattel a ensuite manqué la médaille sur le 100 mètres papillon comme le relais 4x100 mètres nage libre masculin un peu plus tard. Le handball tricolore a remporté son deuxième match de suite face au Brésil (34-29).

Triathlon : Vincent Luis échoue encore

Onzième en 2012, septième en 2016 et désormais treizième en 2021 : Vincent Luis court toujours après sa première breloque olympique. Le double champion du monde faisait pourtant figure de grand favori à Tokyo. Après une natation réussie où le natif de Vesoul est ressorti en tête, le Tricolore a tenu son rang en vélo avant de craquer dès les premiers kilomètres de la course à pied. Il a fini 13e à 1'20'' du vainqueur norvégien Kristian Blummenfelt. "Les dernières semaines, j'avais bien senti que je n'étais pas au niveau pour gagner une médaille olympique, analysait-il après la course. Je n'avais pas le niveau suffisant et ça s'est vu."

Surf : Johanne Defay submergée

Tout comme Vincent Luis, la surfeuse Johanne Defay représentait une vraie chance de médaille pour le camp français. Qualifiée directement en huitièmes de finale dimanche grâce à sa deuxième place en séries, la numéro deux mondiale a pris la porte dans son duel face à une surprenante Yolanda Hopkins. La Portugaise, pourtant pensionnaire du circuit de deuxième division mondiale, a obtenu une note de 10.84 contre 9.40 pour la Française. L'autre surfeuse française engagée, Pauline Ado, a également été éliminée en huitièmes de finale par l'Australienne Sally Fitzgibbons (10.86 à 9.03).

Natation : Marie Wattel sans médaille

La nageuse nordiste avait impressionné en demi-finales du 100 mètres papillon en battant le record de France. Dimanche 26 juillet, elle n'a pas réussi à concrétiser en terminant seulement sixième de la finale. Elle a pourtant pris un départ canon avant de craquer dans les vingt derniers mètres pour mourir à 68 centièmes de la nouvelle championne olympique Margaret McNeil. Son chrono de 56''27 est finalement assez proche de sa meilleure performance réalisée en demi-finales : 56''16. Elle replongera dès mercredi pour les séries du 100 mètres nage libre.

Pas de médaille pour Marie Wattel sur le 100 mètres papillon ! Dans le coup à 25 mètres de l’arrivée, elle craque et termine sixième en 56”27. La Canadienne Margaret MacNeil est sacrée.

Natation : pas de 4e médaille consécutive pour le relais 4x100 mètres masculin

Médaillé d'argent en 2008 et 2016 et d'or en 2012, le relais masculin français du 4x100 mètres nage libre n'a pas réussi à ramener une quatrième breloque de rang. Malgré un départ supersonique de Maxime Grousset  (47''52, meilleure performance de l'histoire en maillot de bain classique pour un nageur français) et un deuxième relais presque aussi rapide de Florent Manaudou, les Français se sont finalement classés sixièmes. Mehdy Metella a craqué dans les derniers mètres après avoir relayé Clément Mignon, dont la performance était un peu en retrait. Les États-Unis ont conservé leur titre acquis en 2016 devant l'Italie et l'Australie.

Handball : les Tricolores dans le rythme

Après l'Argentine (33-27) samedi, les Bleus ont vaincu une deuxième sélection sud-américaine, le Brésil (34-29), lundi 26 juillet. L'équipe de France s'est reposée sur une défense particulièrement agressive. De l'autre côté du terrain, les joueurs de Guillaume Gille ont été brouillons, multipliant les pertes de balle. Ils ont tout de même profité de la faiblesse des Brésiliens pour creuser et maintenir l'écart grâce à de nombreux buts sur jeu rapide. La prochaine échéance sera d'un tout autre niveau, mercredi, contre l'Allemagne.

Les handballeurs français s'imposent facilement à l’occasion de leur deuxième match de poule. Prochaine rencontre mercredi contre les Allemands.

Tir à l'arc : la France rate la cible

Le tirage au sort n'était clairement pas favorable pour l'équipe de France, la réalité du terrain l'a confirmé face aux États-Unis. Thomas Chirault, Pierre Plihon et Jean-Charles Valladont ont été balayés en huitièmes de finale par le trio américain : 6 manches à 0. La rencontre a été le théâtre d'une scène cocasse quand Jean-Charles Valladont a obtenu un zéro pointé lorsqu'il n'a pas eu le temps de dégainer sa flèche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.