Flamme olympique : "On est sur un test grandeur nature", se félicite le directeur délégué du Relais de la flamme

Publié
Durée de la vidéo : 5 min
Flamme olympique : "On est sur un test grandeur nature", se félicite le directeur délégué du Relais de la flamme
Flamme olympique : "On est sur un test grandeur nature", se félicite le directeur délégué du Relais de la flamme Flamme olympique : "On est sur un test grandeur nature", se félicite le directeur délégué du Relais de la flamme (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - N. de Rincquesen
France Télévisions
franceinfo
Une journée test pour la flamme olympique est organisée vendredi 22 mars, dans l'Aube. Pour en parler, le 12/13 info a fait appel à Grégory Murac, directeur délégué du Relais de la flamme.

À quelques mois du lancement des Jeux olympiques, l'organisation se met en place. Vendredi 22 mars, dans l'Aube, une journée test est organisée pour la flamme olympique. Grégory Murac, directeur délégué du Relais de la flamme, donne davantage de précisions dans le 12/13 info. "Depuis ce matin, on est sur un test grandeur nature", explique Grégory Murac. Ainsi, l'ensemble des équipes et des forces de l'ordre sont déployées "pour garantir la sécurité". Le directeur délégué précise que 90 porteurs de la flamme, sélectionnés parmi les bénévoles du département, sont également mobilisés.

Dernières mises au point

"Pour l'instant, on a organisé deux convois engagement à Nogent-sur-Seine et ici, à Romilly-sur-Seine", se félicite-t-il, même s'il reste "des petites choses à peaufiner". Dès le lancement officiel de la flamme olympique, prévu le 8 mai prochain, ce sont plus d'une centaine de personnes réparties dans différents corps d'État (pompier, armée...) qui auront la charge de veiller à ce qu'elle ne s'éteigne jamais.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.