En images Jeux de Paris 2024 : revivez la cérémonie d'allumage de la flamme à Olympie

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
La flamme olympique a été allumée mardi dans le sanctuaire d'Olympie, en Grèce. Franceinfo revient, en images, sur cette cérémonie inspirée de l'Antiquité.

A cent-un jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux de Paris 2024, la flamme olympique a été allumée mardi 16 avril à Olympie, en Grèce. Cette première étape du long périple qui la mènera jusqu'à la capitale française, où elle est attendue le 26 juillet, était inspirée de l'Antiquité. La cérémonie a débuté à midi, heure locale, devant les ruines vieilles de 2 600 ans du temple d'Héra.

Pour allumer la flamme, une "grande prêtresse", incarnée par une actrice vêtue d'un costume inspiré de la Grèce antique, a imité un rituel d'époque. Initialement, la flamme devait être allumée à l'aide d'un miroir concentrant les rayons du soleil, selon la tradition. Mais les nuages qui couvraient le ciel d'Olympie ont contraint la comédienne à utiliser une flamme de réserve, conservée lors de la répétition générale de la veille, pour embraser la torche. 

Le relais de la flamme a débuté avec le champion grec Stefanos Ntouskos, qui l'a transmise à l'ex-nageuse française Laure Manaudou. Pendant onze jours, 10 000 porteurs parcourront plus de 400 villes pour acheminer le symbole olympique jusqu'à Paris. La flamme sera transmise aux organisateurs français dans le Stade panathénaïque d'Athènes le 26 avril.

Franceinfo vous propose de revivre cette cérémonie en photos.

Des soldats de la garde présidentielle grecque arrivent à la cérémonie d'allumage de la flamme olympique des Jeux de Paris 2024, sur le site archéologique de l'ancienne Olympie. (THANASSIS STAVRAKIS / AP / SIPA)
Tony Estanguet, président du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques 2024, déclare que la France est prête "à écrire une nouvelle page" des Jeux. "Nous sommes fiers que les Jeux soient non seulement spectaculaires, mais aussi plus responsables." (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)
Des prêtresses incarnées par des actrices arrivent dans le temple d'Héra, la déesse de la fécondité en charge de la protection du feu sacré. Pour la première fois, leur tenue est différente de celle des anciennes cérémonies : dessinée par Mary Katrantzou, leur robe porte les couleurs de la Grèce antique et de Paris. (THANASSIS STAVRAKIS / AP / SIPA)
Ce miroir cylindro-parabolique est censé concentrer les rayons du soleil afin d'allumer le flambeau. (ARIS MESSINIS / AFP)
L'actrice Mary Mina, qui incarne la "grande prêtresse", se préparer à tendre le flambeau face au miroir parabolique pour l'embraser. (THANASSIS STAVRAKIS / AP / SIPA)
Le flambeau olympique est finalement allumé grâce à une flamme de réserve. En raison des nuages, les rayons du soleil n'ont pas été assez puissants pour que le miroir fonctionne. (ARIS MESSINIS / AFP)
La grande prêtresse transmet la flamme olympique au Grec Stefanos Ntouskos, champion d'aviron aux JO de Tokyo 2020 et premier relayeur. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)
Stefanos Ntouskos s'élance à Olympie. C'est le top départ du relais de la flamme, qui va parcourir 5 000 kilomètres jusqu'à Paris. Elle restera allumée tout au long du trajet grâce à un important dispositif de sécurité. (ANGELOS TZORTZINIS / AFP)
Le premier relayeur transmet la flamme olympique à l'ex-nageuse Laure Manaudou, triple médaillée olympique à Athènes, en 2004. Elle est la première porteuse de flamme française parmi les 10 000 relayeurs. (THANASSIS STAVRAKIS / AP / SIPA)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.