JO 2021 - Boxe : zéro pointé pour la France après l’élimination de Mourad Aliev en quarts de finale

Parmi les cinq Français engagés, aucun n'est monté sur le podium alors que les boxeurs tricolores avaient ramené 6 médailles de Rio en 2016.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Mourad Aliev (en bleu) a été disqualifié face au Britannique Frazer Clarke.  (LUIS ROBAYO / AFP)

Furieux, Mourad Aliev refuse de quitter le ring, plus de quinze minutes après l'issue de son combat face au Britannique Frazer Clarke. Le Français a été disqualifié, dimanche 1er août, alors que l’arbitre estimait que son adversaire, ouvert aux deux arcades, n'était pas en état de continuer. Ce même arbitre venait d’adresser un avertissement à Aliev pour plusieurs coups de tête.

La grosse colère de Mourad Aliev après sa disqualification à cause de plusieurs coups de tête à son adversaire selon l'arbitre. La dernière chance de médaille pour le clan tricolore vient de s'envoler

Pourtant, le boxeur tricolore de la catégorie des super-lourds s’était montré dominateur et 3 des 5 juges lui avaient donné l’avantage à l’issue de la première reprise. Avec son élimination, les derniers espoirs d’une médaille pour la boxe française s’envolent. Les cinq boxeurs engagés ont tous été éliminés et ne monteront pas sur le podium olympique, alors que la France avait ramené 6 médailles de Rio 2016.

Incroyable image de Mourad Aliev qui refuse de quitter le ring.
Le boxeur n'a pas accepté sa disqualification lors de son quart de finale après avoir envoyé plusieurs coups de tête selon l'arbitre.

Une élimination polémique supplémentaire 

Premier des cinq Français engagés, Samuel Kistohurry avait été éliminé aux points, dès son entrée en lice, alors qu’il s’était senti supérieur à son adversaire américain Duke Ragan. Comme lui, les autres Tricolores se sont estimés lésés par l’arbitre et les juges. Maïva Hamadouche, également battue d’entrée aux points, n’a pas compris sa défaite face à la Finlandaise Mira Potkonen : "Ce n’est pas mérité du tout. Jamais elle ne gagne les deux et troisième rounds. Et en plus elle prend cet avertissement. J'ai fait un gros travail pour arriver aux Jeux, mais les juges ne l'ont pas respecté".

Dans la catégorie des - 63 kg, Sofiane Oumiha a été stoppé par l’arbitre, qui a estimé que le Français n’était plus lucide alors qu’il avait réagi favorablement quand l’homme en blanc lui a demandé s’il était conscient. Dans l’incompréhension, le vice-champion olympique a été éliminé dès les huitièmes de finale. 

Chez les -52 kg, Billal Bennama a été sorti dès son premier combat face au Kazakh Saken Bibossinov, provoquant la colère de l’entraîneur national Boulakhras :  "Je ne comprends plus rien à mon sport. À Cologne, Billal l'avait battu largement avec la même tactique. Cette fois, à Tokyo, il le domine encore plus, et pourtant on le donne battu. Il aurait déjà dû remporter le premier round, car il est plus incisif, plus clair dans ses coups, contrôle, finit toutes ses actions. Mais une fois qu'on le lui donne perdu, il est ensuite obligé de s'exposer, de boxer différemment". 

L'élimination polémique de Mourad Aliev vient s'ajouter aux sorties précoces de ses compatriotes. L'équipe de France de boxe repart de Tokyo avec un goût amer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Boxe aux Jeux olympiques de Tokyo 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.