Cet article date de plus de deux ans.

Paralympiques 2022 : les athlètes russes et biélorusses autorisés à concourir à Pékin

La cérémonie d'ouverture a lieu vendredi au stade national de Pékin. 

Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le drapeau du Comité paralympique russe va pouvoir flotter à Pékin sur les Jeux 2022 après l'autorisation du Comité international paralympique d'autoriser les athlètes russes et biélorusses de participer aux compétitions, le 2 mars 2022. (GRIGORY SYSOEV / SPUTNIK / AFP)

Le Comité international paralympique (CIP) a décidé de ne pas exclure les sportifs biélorusses et russes des Jeux paralympiques, mercredi 2 mars, à deux jours de la cérémonie d'ouverture des Jeux paralympiques de Pékin.

"Pour décider des mesures à prendre, le conseil d'administration a été guidé par les principes fondamentaux de l'IPC, qui comprennent un engagement envers la neutralité et l'impartialité politiques, et une croyance inébranlable dans le pouvoir transformateur du sport", indique le communiqué du CIP, qui insiste sur le fait qu'il est "uni dans sa condamnation de ces actions et a convenu qu'elles ne peuvent pas passer inaperçues ou rester sans réponse."

Les deux délégations absentes du tablau des médailles

Une délégation de 71 athlètes russes était sélectionnée pour ces Jeux. Ils seront admis sous bannière neutre et sous l'égide du Comité paralympique russe. Il en sera de même pour les Biélorusses, qui devront couvrir le drapeau de leur pays pour toutes les compétitions et les cérémonies. Ils ne figureront pas au tableau des médailles.

Une trentaine d'athlètes ukrainiens issus de disciplines olympiques d'hiver et d'été, avaient cosigné lundi une lettre ouverte adressée aux présidents du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, et à celui du CIP, Andrew Parsons. Ils leur demandaient de "suspendre immédiatement les comités olympiques et paralympiques russes et biélorusses".

"La peine la plus sévère possible"

Le CIO avait pourtant "recommandé" lundi à toutes les fédérations de ne pas autoriser les athlètes russes et biélorusses à participer à leurs compétitions. Mais il avait également précisé que si cela était impossible "à court terme pour des raisons organisationnelles ou juridiques", les athlètes concernés ne devaient être autorisés à participer que sous drapeau neutre. C'est ce que le CIP a décidé pour ces Jeux de Pékin où sont déjà présentes depuis plusieurs jours de nombreuses délégations.

"Ce que nous avons décidé, c'est la peine la plus sévère possible que nous puissions infliger dans le cadre de notre constitution et des règles actuelles du CIP.", conclut le communiqué du CIP, qui a également affirmé qu'il "n'organisera aucune manifestation en Russie ou en Biélorussie jusqu'à nouvel ordre.". Avec 24 médailles aux Paralympiques de Pyeongchang en 2018, le Comité paralympique russe avait fini à la 2e place au tableau des médailles derrière les Etats-Unis, quatre ans après la razzia des 80 médailles récoltées à Sotchi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.