Eric Reinhardt, Sorj Chalandon, Maria Pourchet… Les romans les plus attendus de la rentrée littéraire 2023

Plusieurs grands noms de la littérature française sont de retour en librairie en septembre. Du fait divers à la correspondance historique, en passant par le roman d'émancipation, franceinfo:culture a sélectionné pour vous les livres les plus attendus de l'édition 2023.
Article rédigé par Juliette Pommier
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min
Couvertures des romans les plus attendus de la rentrée littéraire 2023, sur fond d'une photo d'illustration d'une librairie, avril 2022. (Mourad ALLILI/SIPA)

Livres Hebdo l’annonçait en juin : la rentrée littéraire 2023 s'annonce comme la moins prolifique du siècle, avec “seulement” 466 romans, contre 490 l’an passé, et 521 en 2021. Mais la quantité ne fait pas la qualité. Preuve à l’appui : les grands noms de la littérature contemporaine française sont de retour en librairie. Franceinfo:culture vous propose de découvrir sept romans parmi les plus attendus.

Sorj Chalandon, "L'enragé" (Grasset)

Sorj Chalandon est de retour en librairie en 2023 avec son roman "L'Enragé". (Editions Grasset)

Sorj Chalandon est encore journaliste à Libération lorsqu’il entend parler de cet épisode en 1977. Dans la nuit du 27 au 28 août 1934, cinquante-six enfants de la colonie pénitentiaire pour mineurs de Belle-Île-en-Mer (Morbihan) se révoltent et font le mur. Bien vite, ils se retrouvent bloqués par la mer, incapables de fuir. Les gendarmes les pourchassent et proposent aux habitants de prendre part à la traque. Pour chaque enfant capturé, une pièce de vingt francs est offerte. Chaque recoin de l'île est fouillé, retourné pour retrouver la trace des fugitifs et empocher la récompense. Au petit matin, cinquante-cinq prisonniers sont ramenés au sinistre centre d’éducation surveillé. Quid de l’unique fuyard encore en liberté ?

C’est son histoire que l’auteur, distingué du Grand prix du roman de l'Académie française pour Retour à Killybegs (2011), raconte dans son nouveau roman L’enragé. Sorj Chalandon dresse le portrait d’un enfant battu, “la métamorphose d’un fauve né sans amour, obligé de desserrer les poings pour saisir les mains tendues”. Le lauréat du prix Albert Londres (1988) a lui-même connu une enfance douloureuse, dont il a tiré un précédent livre bouleversant, Profession du père (2016).

L'enragé, Sorj Chalandon, éditions Grasset, 22,50 euros, sortie le 17 août 2023

Laurent Binet, "Perspective(s)" (Grasset)

La nouvelle fresque historique de Laurent Binet, "Perspective(s)", se déroule à Florence. (Editions Grasset)

Pour son retour en librairie, deux ans après l’étonnant Civilizations (2019), Laurent Binet s’est essayé au polar historique épistolaire avec Perspective(s). En 1557 à Florence, le peintre Pontormo est retrouvé assassiné au pied des fresques auxquelles il travaillait depuis onze ans. L’homme à tout faire du duc de Florence, le peintre Giorgio Vasari est chargé de mener l’enquête. Pour l’assister dans sa quête, il se tourne vers le maître Michel-Ange, exilé à Rome. En Europe, les tensions politiques grondent : Cosimo de Médicis doit faire face aux convoitises de sa cousine Catherine, reine de France, alliée à son vieil ennemi, le républicain Piero Strozzi. Les couvents de la ville pullulent de nostalgiques de Savonarole tandis qu'à Rome, le pape condamne les nudités de la chapelle Sixtine.

À travers toute une galerie de peintres, sculpteurs, architectes et stratèges politiques, Laurent Binet entraîne le lecteur dans une enquête où chacun est suspect. Habitué des fresques historiques, l’ancien professeur agrégé de français avait frappé un grand coup en 2010, avec HHhH, prix Goncourt du premier roman vendu à près de 200 000 exemplaires selon Livres hebdo.

Perspective(s), Laurent Binet, éditions Grasset, 21,50 euros, sortie le 16 août 2023

Éric Reinhardt, "Sarah, Suzanne et l'écrivain" (Gallimard)

Après l'adaptation de "L'amour et les forêts" au cinéma, Éric Reinhardt fait son retour en librairies avec "Sarah, Suzanne et l'écrivain". (Editions Gallimard)

L’année 2023 aura été prolifique pour Eric Reinhardt. Au printemps, l’adaptation de son prix Renaudot L’Amour et les Forêts (2014), réalisée par Valérie Donzelli, a été présentée hors compétition dans la sélection Cannes Première au festival de cinéma. En août, il signe un neuvième roman, Sarah, Suzanne et l'écrivain.

À la fin de sa vie, Sarah décide de confier sa vie à un écrivain qu’elle admire, afin qu’il en tire un roman. Une manière pour Eric Reinhardt de s’intéresser à nouveau à la relation entre un auteur et ses lecteurs. Sous la plume de son romancier fétiche, Sarah devient Suzanne, une femme délaissée par son mari. Pour le faire réagir, elle décide de quitter leur foyer pour un temps. Une décision aux conséquences bien sûr imprévisibles et bouleversantes.

Sarah, Suzanne et l'écrivain, Eric Reinhardt, éditions Gallimard, 22 euros, sortie le 17 août 2023.

François Bégaudeau, "L’amour" (Verticales)

François Bégaudeau présente son nouveau roman "L’amour". (Editions Verticales)

Dans son nouveau roman, François Bégaudeau fait le pari de “raconter l’amour tel qu’il est vécu la plupart du temps par la plupart des gens : sans crise ni événement. Au gré de la vie qui passe, des printemps qui reviennent et repartent.” L’écrivain plonge ses lecteurs dans la vie intime des Moreau, un couple fort de cinquante années passées côte à côte. “Seule la mort les séparera, et encore ce n’est pas sûr.”

Acclamé pour son troisième roman Entre les murs (2006), inspiré par ses années d’enseignement en ZEP au collège Mozart à Paris, François Bégaudeau est devenu en vingt ans une figure incontournable de la scène littéraire française. Connu pour ses prises de position politiques très ancrées à gauche, il se qualifie lui-même de marxiste. Essayiste, dramaturge, scénariste pour la bande dessinée et le cinéma… À 52 ans, l’écrivain s’est déjà essayé à mille vies.

L’amour, François Bégaudeau, éditions Verticales, 14,50 euros, sortie le 17 août 2023.

Maria Pourchet, "Western" (Stock)

Maria Pourchet publie son neuvième roman "Western" en 2023. (Editions Stock)

"J'entends par western un endroit de l'existence où l'on va jouer sa vie sur une décision. Nous en sommes là, tout au bord du western". Dans son nouveau texte, Maria Pourchet entraîne le lecteur dans les pas d’Aurore. Une mère célibataire parisienne bien occupée entre les rendez-vous parents-école, son travail et son amant. Mais cet équilibre n’est pas voué à durer : un beau jour elle craque et fuit la capitale pour trouver refuge dans la maison maternelle du Sud-Ouest. À l'autre bout de la France, Alexis Zagner, lui, est "la gueule du siècle". Reconnu pour ses talents d’acteur, il doit bientôt incarner Dom Juan dans une nouvelle mise en scène. Sa passion destructrice pour une très jeune première est sur toutes les lèvres. Il disparaît alors du jour au lendemain. Alors que la presse s’empare de l’affaire, la route des deux vagabonds se croise…

Maria Pourchet est romancière, auteure de Feu (2021), Toutes les femmes sauf une (2018). Western est son septième roman.

Western, Maria Pourchet, éditions Stock, 20,90 euros, sortie le 23 août 2023.

Sarah Chiche, "Les alchimies" (Seuil)

L'écrivaine et psychiatre Sarah Chiche revient avec "Les alchimies". (Editions Seuil)

Son dernier roman, Saturne (2020) avait épaté la critique. En 2023, Sarah Chiche revient sur la scène littéraire avec le très actuel Les alchimies. Camille Cambon, une brillante médecin légiste reçoit en pleine crise de l’hôpital un mail énigmatique. Sa mystérieuse correspondante évoque le peintre Goya, portraitiste officiel de la cour d’Espagne. Lorsque son corps est inhumé à Bordeaux en 1828, son crâne est mystérieusement dérobé et disparaît dans la nature. Avant de devenir des scientifiques de renommée internationale, les parents de Camille et son parrain, neurologue, se sont passionnés pour l'œuvre du peintre.

Intriguée, la jeune femme part rencontrer son étrange correspondante à Bordeaux. Cette ancienne directrice de théâtre a bien connu ses proches, alors étudiants en médecine, dans les années 1960, et semble tout savoir de leur obsession partagée pour Goya.

Les alchimies, Sarah Chiche, éditions Seuil, 19,50 euros, sortie le 18 août 2023.

Agnès Desarthe, "Le château des rentiers" (L'Olivier)

Agnès Desarthe dresse une fresque romanesque autour d'un immeuble du XIIIe dans son nouveau livre "Le château des rentiers". (Editions L'Olivier)

Quinzième roman de l’écrivaine, Le château des rentiers débute au bas d’une tour du XIIIe arrondissement de Paris. En levant les yeux vers le huitième étage du bâtiment, Agnès se remémore la vie de ses grands-parents, Boris et Tsila Jampolski, et de tous ceux qui vivaient autrefois dans le même immeuble. C’est ici, rue du Château des Rentiers que le couple, juifs originaires d’Europe centrale, a créé un phalanstère, un lieu de vie en communauté. Au fil des pages, les époques se superposent : les frontières entre le passé et le présent deviennent floues, l’utopie de Boris et Tsila devient celle d’Agnès.

Agnès Desarthe entraîne le lecteur dans un voyage plein d’humour à travers les générations. Récompensée du prix littéraire du Monde en 2015 (Ce cœur changeant) et du Renaudot des lycéens en 2010 (Dans la nuit brune), l’auteur a également écrit plus d’une trentaine d’ouvrages pour la jeunesse.

Le château des rentiers, Agnès Desarthe, éditions L’Olivier, 19,50 euros, sortie le 18 août 2023.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.