Festival de Cannes : "Indiana Jones", Martin Scorsese, Ruben Östlund... Ce que l'on sait déjà de la 76e édition, avant la révélation de la sélection officielle

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 6 min
Lily Gladstone et Leonardo DiCaprio dans le nouveau film de Martin Scorsese, "Killers of the Flower Moon", qui sera projeté au Festival de Cannes le 20 mai 2023. (APPLE)
La sélection officielle est dévoilée jeudi, en présence de la nouvelle présidente de cet événement international, Iris Knobloch, et du délégué général, Thierry Frémaux.

L'heure est encore aux pronostics. La conférence de presse pour annoncer la sélection officielle de la 76e édition du Festival de Cannes se déroule jeudi 13 avril, à partir de 11 heures. Thierry Frémaux, délégué général depuis 2007, accompagné de la nouvelle présidente Iris Knobloch, va annoncer les films qui seront projetés sur la Croisette du 16 au 27 mai. Si on ignore encore la quasi-totalité de la sélection, des annonces ont déjà été faites et la présence de grands noms du cinéma international est déjà assurée sur le tapis rouge. Si vous avez raté le début, franceinfo rembobine.

>> Festival de Cannes : suivez en direct à partir de 11 heures l'annonce des films sélectionnés en compétition officielle

Le réalisateur Ruben Östlund président du jury

Le cinéaste suédois Ruben Östlund a été choisi pour présider le jury de cette 76e édition. A 48 ans, il succède à l'acteur français Vincent Lindon, qui l'avait récompensé de la Palme d'or en 2022 pour son film satirique Sans filtre. Il avait déjà reçu la récompense suprême en 2017 avec The Square. En 2014, il s'était révélé au festival avec Snow Therapy, une comédie noire qui lui avait valu le prix du jury dans la catégorie Un certain regard. "Je suis heureux, fier et empreint d'humilité de me voir confier l'honneur de présider le jury du Festival de Cannes cette année. Nul autre lieu dans le monde ne suscite un tel désir de cinéma lorsque le rideau se lève sur un film en compétition", avait-il réagi après l'annonce de sa nomination. On ignore encore la composition du jury qui va départager les films en compétition.

Maïwenn en ouverture avec un film historique

La réalisatrice Maïwenn revient à Cannes avec Jeanne du Barry, son sixième long-métrage, sur la vie de la favorite du roi Louis XV, qu'elle incarne. Face à elle et dans la tunique du souverain, Johnny Depp. L'acteur américain et l'actrice/cinéaste sont les têtes d'affiche d'un casting qui compte aussi Benjamin Lavernhe, Melvil Poupaud, Pierre Richard, Pascal Greggory, Noémie Lvovsky et India Hair. Le film fera l'ouverture du festival, mardi 16 mai, en avant-première mondiale, et sortira le même jour dans les salles françaises. On ignore encore s'il sera en compétition.

Jeanne du Barry est le quatrième film de Maïwenn à être projeté sur la Croisette après Polisse (Prix du jury en 2011), Mon roi (prix d'interprétation féminine pour Emmanuelle Bercot en 2015) et ADN (2020). Le long-métrage marquera aussi le grand retour de Johnny Depp sur les écrans, après le feuilleton judiciaire très médiatisé qui l'a opposé à son ancienne épouse Amber Heard.

Martin Scorsese très attendu sur la Croisette

Martin Scorsese fait son grand retour en sélection officielle à Cannes, trente-sept ans après son prix de la mise en scène pour After Hours (1986). Le réalisateur italo-américain va y présenter son dernier film, Killers of the Flower Moon, inspiré du best-seller de David Grann. Le roman se déroule dans l'Oklahoma, dans les années 1920, et retrace les meurtres en série dont ont été victimes les membres de la communauté Osage, qui s'était enrichie grâce au pétrole présent sous ses terres. Le film sera projeté le 20 mai en avant-première mondiale, en présence de Leonardo DiCaprio, Robert De Niro, Jesse Plemons ou encore Lily Gladstone.

Martin Scorsese est un habitué du Festival de Cannes, qui lui a attribué la Palme d'or en 1976 pour Taxi Driver. Il a également été président du jury en 1998. Reste une inconnue de taille : le film sera-t-il en compétition ? Il faudra attendre la conférence de presse, mais les organisateurs ne dérogeront pas à la règle : "Un film en compétition doit être distribué dans les salles françaises. S'il ne l'est pas, le festival peut l'accueillir hors compétition", a rappelé Thierry Frémaux dans Variety (en anglais). Le film devrait sortir en salles en France le 18 octobre, via un partenariat entre Apple et Paramount.

"Indiana Jones" présenté hors compétition

Disney n'a pas hésité à envoyer sur la Croisette le cinquième volet des aventures du professeur qui manie le fouet, Indiana Jones et le Cadran de la destinée. Le film, réalisé par James Mangold, sera projeté en avant-première mondiale, le 18 mai. Harrison Ford, 80 ans, reprend du service pour l'occasion. Il est accompagné de Phoebe Waller-Bridge, Antonio Banderas, Boyd Holbrook, Ethann Isidore et Mads Mikkelsen. A cette occasion, le festival rendra hommage à l'acteur américain pour l'ensemble de sa carrière. Le film, lui, est attendu dans les salles obscures en France le 28 juin, deux jours avant sa sortie aux Etats-Unis.

Pedro Almodovar fait son retour

Habitué de la montée des marches, plusieurs fois récompensé (Prix de la mise en scène pour Tout sur ma mère, Prix du scénario pour Volver) mais jamais lauréat de la Palme d'or et président du jury en 2017, Pedro Almodovar revient sur la Croisette. Le réalisateur espagnol viendra présenter en sélection officielle et en avant-première mondiale son court-métrage Strange Way of Life. On sait peu de choses de cette œuvre qui raconte les retrouvailles entre l'éleveur Silva et le shérif Jake, joués respectivement par Pedro Pascal et Ethan Hawk. "Je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler toutes les surprises du scénario", assure le cinéaste dans le communiqué du Festival de Cannes. Une chose est sûre, le trio sera présent à Cannes.

Wes Anderson, Toledano-Nakache, Valérie Donzelli, The Weeknd pressentis

Les rumeurs vont bon train et vont durer jusqu'à la tant attendue conférence de presse. Parmi les grands cinéastes français, une dizaine sont dans les starting-blocks : "Catherine Breillat, Justine Triet, Bruno Dumont, Catherine Corsini, Bertrand Bonello, Ladj Ly, Valérie Donzelli, Robin Campillo ou encore Katell Quillévéré", selon Thomas Gastaldi, spécialiste du Festival de Cannes, créateur du site wask.fr qui rassemble les bruits de couloir. L'adaptation du Consentement de Vanessa Springora par Vanessa Filho est également pressentie. Le duo Toledano-Nakache, lui, devrait revenir en sélection officielle avec le film Une année difficile, porté par un casting cinq étoiles (Jonathan Cohen, Pio Marmaï, Noémie Merlant, Mathieu Amalric).

Plusieurs cinéastes américains pourraient aussi être présents, comme Alexander Payne, Todd Haynes ou encore Wes Anderson, dont le nouveau film, Asteroid City, sort le 21 juin en France. "On a des doutes sur le prochain Pixar, Elémentaire, dont la sortie est également prévue en juin", explique le spécialiste. La Croisette pourrait aussi accueillir l'équipe de la série HBO The Idol, de Sam Levinson (Euphoria, Malcom & Marie) et son duo glamour Lily-Rose Depp et la pop star The Weeknd.

Enfin, Cannes ne serait pas Cannes sans les "habitués", qui seront bien présents, selon Thomas Gastaldi. "On attend les films de Nuri Bilge Ceylan, de Hirokazu Kore-Eda, de Nanni Moretti, d'Aki Kaurismäki ou encore d'Alexander Payne et Ken Loach", avance-t-il. La présence de Woody Allen, en revanche, n'est pas assurée. "Le cinéaste voudra peut-être éviter une polémique et pourrait ne pas venir", suppute le spécialiste. Seul le casting 100% français (Niels Schneider, Valérie Lemercier, Lou de Laâge, Melvil Poupaud) de son dernier film, Coup de chance, tourné à Paris, viendrait alors le représenter.

Découvrez nos grilles de mots fléchés exclusives sur le thème du Festival de Cannes

jouer maintenant

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.