Coupe du monde 2022 : le point sur les qualifiés en huitièmes, Deschamps clôt l'affaire Benzema... Ce qu'il faut retenir de la journée du mardi 29 novembre

L'Angleterre, les Etats-Unis, le Sénégal et les Pays-Bas ont validé, mardi, leur place pour les huitièmes.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min.
Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps et le Sénégalais Kalidou Koulibaly ont fait l'actualité de la Coupe du monde au Qatar, le 29 novembre 2022. (AFP)

Les derniers matchs des poules A et B ont rendu leur verdict, mardi 29 novembre, avec la qualification du Sénégal, vainqueur de l'Equateur (2-1), et celle des Pays-Bas, qui terminent en tête du groupe après le succès face à une faible équipe du Qatar (2-0). Ces derniers affronteront les Etats-Unis vainqueurs de l'Iran (1-0) alors que l'Angleterre, qui a dominé le pays de Galles, défiera les Lions de la Teranga.

Egalement dans l'actualité, la première de la Française Stéphanie Frappart dans un match officiel d'un Mondial, la réponse d'André Onana à la suite de sa mise à l'écart de l'équipe du Cameroun. De son côté, Didier Deschamps a éteint la rumeur d'un retour de Karim Benzema en Bleu durant la compétition. Enfin, la Fifa a lancé une procédure disciplinaire contre la Croatie pour xénophobie de la part de ses supporters.

Sénégal, Pays-Bas, Angleterre et Etats-Unis qualifiés

Après la France, le Brésil et le Portugal, ce sont les Etats-Unis, l'Angleterre, le Sénégal et les Pays-bas qui ont obtenu leur sésame pour les huitièmes de finale de ce Mondial, mardi. Les Bataves ont fait face à une faible opposition de la part du pays organisateur pour l'emporter (2-0) et pointer en tête du groupe. Un succès qui leur permet d'affronter les Etats-Unis, en huitièmes, après que ces derniers ont dominé l'Iran (1-0) grâce à Christian Pulisic. La rencontre a été beaucoup plus indécise entre les Lions de la Teranga et les Equatoriens. Après un joli combat, le Sénégal s'en est remis à son patron, Kalidou Koulibaly, auteur du but de la victoire (2-1), pour permettre à son équipe de se qualifier pour les huitièmes. Ils affronteront l'Angleterre de Gareth Southgate.  

Kalidou Koulibaly fête le but qu'il vient de marquer face à l'Equateur en phase de poules de la Coupe du monde au Qatar, le 29 novembre 2022. (AFP)

Frappart, première mondiale

A 38 ans, Stéphanie Frappart va passer un nouveau cap, jeudi, dans le monde de l'arbitrage. Elle officiera ainsi sur le match entre l'Allemagne et le Costa Rica lors de la dernière journée de la phase de poules comptant pour le groupe E. 

Frappart fait partie des trois femmes retenues parmi les trente-six arbitres de champ de ce Mondial avec la Rwandaise Salima Mukansanga et la Japonaise Yoshimi Yamashita. Trois autres font partie de l'effectif des juges de ligne. La présence de femmes à la direction de matches reste exceptionnelle, même au niveau amateur. A titre d'exemple, en France, elles ne sont qu'un millier, soit 4% du contingent des arbitres, selon des chiffres de la FFF.

André Onana répond aux critiques

Le gardien du Cameroun André Onana, écarté du groupe au Mondial 2022 pour "indiscipline", assure s'être "toujours comporté de manière appropriée", mais accepte la décision, a-t-il déclaré mardi dans un communiqué. "Je n'ai pas été autorisé à être sur le terrain", écrit le gardien de l'Inter Milan, lundi. "Dans un groupe il faut respecter les règles, je préfère préserver le groupe que les individualités", a commenté le sélectionneur Rigobert Song en conférence de presse après la rencontre. 

Le gardien de l'Inter Milan a quitté le Qatar selon des sources concordantes à l'AFP. Il n'a pas été possible de vérifier s'il était rentré au Cameroun ou en Italie, où il joue. Onana a conclu son message en adressant tous ses "encouragements" à ses "coéquipiers. (...) Représenter le Cameroun est un immense privilège. La Nation d'abord et pour toujours".
Contre la Serbie, c'est Devis Epassy, qui évolue dans le championnat saoudien à Abja et ne comptait que cinq sélectons, qui a été titulaire: "Il a démontré aujourd'hui qu'il pouvait être concurrent d'André", a estimé Rigobert Song. 

Deschamps clôt le "sujet Benzema"

L'espace d'une journée, la toile s'est enflammée mais la rumeur d'un potentiel retour de Karim Benzema en Bleu est restée à l'état de rumeur. Ce mardi 29 novembre, Didier Deschamps s'est attelé à définitivement fermer le dossier. L'attaquant madrilène ne fait pas partie "des choses qui occupent mon esprit", a-t-il décrit, préférant "s'occuper des 24 joueurs qui sont là" avec l'équipe de France. La présence du joueur sur l'île de la Réunion, où il passe ses vacances, affaiblit en outre l'idée d'un retour à l'entraînement du Real Madrid dès jeudi, avancée lundi par quelques médias espagnols, qui spéculaient sur un retour possible de Benzema en équipe de France pendant le Mondial.

Forfait pour la Coupe du monde après une blessure au Qatar contractée à la veille du match d'ouverture, Benzema doit séjourner une semaine dans l'océan Indien, a appris l'AFP auprès d'un proche du joueur. Interrogé sur le cas du Madrilène, toujours présent administrativement dans la liste officielle des Bleus à la Coupe du monde, le sélectionneur des Tricolores a évacué la question. "Vous cherchez des trucs là...", a-t-il répondu en conférence de presse avant Tunisie-France, mercredi en clôture du premier tour. "J'ai échangé avec Karim après son départ, vous savez sa situation et le délai pour qu'il se rétablisse. Je vous laisse ça si vous voulez en parler, débattre, imaginer. Je ne vais pas commenter des trucs qui ne concernent pas notre quotidien", a-t-il ajouté.

La Croatie épinglée pour xénophobie

La Fifa a ouvert une procédure disciplinaire contre la Fédération croate de football (HNS) en raison d'insultes proférées par des supporters contre le gardien de but du Canada d'origine serbe, pendant leur rencontre au Mondial dimanche, a annoncé mardi la HNS. La décision de la Fifa fait après le "comportement discriminatoire et xénophobe de certains supporters croates pendant le match avec le Canada et en raison de banderoles au même contenu", a indiqué la fédération dans un communiqué.

Dimanche, la Croatie a éliminé le Canada du Mondial après sa victoire 4 à 1. Durant la rencontre à Doha, des supporters croates ont crié des insultes à l'adresse de Milan Borjan, un Serbe né en Croatie qui, enfant, a fui le pays pendant le conflit 1991-95 et brandissaient des banderoles au contenu semblable à son adresse. L'une d'entre elles se référait à une opération militaire des forces croates en 1995 qui a mis fin à la guerre en Croatie et a entraîné la fuite de plus de 200.000 Serbes du pays. La famille de Borjan était parmi eux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.