Tour de France 2021 : Julian Alaphilippe vainqueur à Landerneau et premier maillot jaune au terme d'une étape marquée par des chutes

Julian Alaphilippe a remporté la première étape du Tour de France 2021, qui arrivait à Landerneau samedi. Il s'empare du premier maillot jaune de cette édition.

Article rédigé par
De notre envoyé spécial - Théo Gicquel - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
L'émotion de Julian Alaphilippe, vainqueur de la 1re étape du Tour de France 2021, qui va céder momentanément son maillot de champion du monde pour le maillot jaune, le 26 juin 2021 à Landerneau. (BENOIT TESSIER / POOL)

Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) a remporté la première étape de cette 108e édition du Tour de France, disputée entre Brest et Landerneau, samedi 26 juin. Parti à 2,3 km de la ligne d'arrivée, le Français s'est imposé en solitaire pour s'emparer du premier maillot jaune de cette édition. Plus tôt dans la course, deux grosses chutes ont fait des dégâts au sein du peloton, la première à 45 km de l'arrivée, provoquée par une spectatrice et sa pancarte trop encombrante.

Encore et toujours Alaphilippe

Pris dans la première mais globalement épargné par ces deux énormes chutes (la deuxième à 7,5 km de l'arrivée), Julian Alaphilippe a profité du travail de ses équipiers pour s'envoler dans les forts pourcentages de la côte de la Fosse aux Loups (3 km à 5,7 %). Derrière, Tadej Pogacar (UAE-Team Emirates), Primoz Roglic (Jumbo-Visma), Mathieu van der Poel (Alpecin-Fenix) et Pierre Latour (TotalEnergies) n'ont pas réussi à boucher le trou.

Comme à son habitude, le Français a assumé son objectif et l'a atteint. Les années passent et il lève les bras de plus en plus tôt. Sur l'édition 2019, c'était à Épernay lors de la 3e étape, et l'an dernier, à Nice lors de la 2e étape. Alaphilippe marque encore plus le coup en 2021. Le champion du monde en titre a signé sa sixième victoire d'étape sur le Tour et troquera la tunique arc-en-ciel pour le jaune dimanche. Une couleur qu'il portera pour la troisième édition consécutive.

Julian Alaphilippe remporte la première étape et prend le maillot jaune !

Deux grosses chutes inaugurales

Si le final a offert une belle bagarre pour le premier maillot jaune, la journée a également été marquée par une énorme chute. Celle-ci a été provoquée par une spectatrice peu vigilante dont la pancarte trop encombrante a poussé Tony Martin (Jumbo-Visma) à la faute à 45 km de l'arrivée, envoyant une importante partie du peloton à terre dont Alaphilippe, Wout Van Aert (Jumbo-Visma) ou Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious). L'Allemand Jasha Sütterlin (DSM) a même été contraint à l'abandon. Le groupe rescapé d'une vingtaine de coureurs a ensuite temporisé pour reformer le peloton en vue de la victoire d'étape.

Enorme chute dans le peloton à cause d'une banderole !

Mais une nouvelle chute massive est intervenue à 7,5 km de l'arrivée alors que l'allure augmentait avant d'aborder la dernière difficulté. Les Français Warren Barguil (Arkea-Samsic), Anthony Perez (Cofidis) et Bryan Coquard (B&B Hotels-KTM) mais aussi Chris Froome (Israel-Start Up Nation) et Richie Porte (Ineos Grenadiers) ont tâté le bitume. Ils ont tous finalement réussi à passer la ligne d'arrivée, contrairement à Ignatas Konovalovas, coéquipier d'Arnaud Démare à la Groupama-FDJ, et contraint à l'abandon.

Nouvelle très grosse chute, Christopher Froome dans le dur

Schelling avait une idée

Qui dit première étape, dit également première bagarre pour les maillots distinctifs. Avec six difficultés répertoriées (quatre de 4e catégorie, deux de 3e catégorie), le maillot de la montagne était convoité. Parmi les cinq hommes rescapés de l'échappée matinale, c'est Ide Schelling (Bora-Hansgrohe) qui a rusé pour surprendre Franck Bonnamour (B&B-KTM), Cristian Rodriguez (TotalEnergies), Anthony Perez (Cofidis) et Connor Swift (Arkea-Samsic).

Aux abords de la côte de Stang Ar Garront (2 km à 3,4 %), le Néerlandais a rétrogradé du groupe, feignant de descendre vers sa voiture. Il a ensuite lancé son attaque pour filer seul prendre les points du classement de la montagne. Surpris puis bloqués alors qu'ils comptaient déjà plusieurs dizaines de mètres de retard, les cinq hommes se sont relevés, contraints, à 70 km de l'arrivée. Le baroudeur de 23 ans est ensuite allé empocher les points de la côte de Saint-Rivoal pour valider le premier maillot de la montagne de ce Tour de France. Schelling a finalement été repris à 28 km de la ligne avec le sentiment du devoir accompli.

VIDEO. Julian Alaphilippe réagit après sa victoire lors de la première étape

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.