VIDEO. Tour de France : le Français Julian Alaphilippe remporte la troisième étape à Epernay et endosse le maillot jaune

Le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step a porté une attaque décisive à 16 kilomètres de la ligne d'arrivée. Il endosse le premier maillot jaune de sa carrière.

Le cycliste français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) prend le maillot jaune après la troisième étape du Tour de France à Epernay (Marne), le 8 juillet 2019.
Le cycliste français Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) prend le maillot jaune après la troisième étape du Tour de France à Epernay (Marne), le 8 juillet 2019. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Julian Alaphilippe est déjà dans le coup. Le coureur français de l'équipe Deceuninck-Quick Step a remporté la troisième étape à Epernay (Marne), lundi 8 juillet. Une victoire qui lui permet d'endosser le maillot jaune jusque-là sur les épaules du Néerlandais Mike Teunissen. Le numéro un mondial français a porté une attaque décisive à 16 kilomètres de la ligne d'arrivée. Il s'impose en solitaire en devançant de 26 secondes l'Australien Michael Matthews et le Belge Jasper Stuyven.

Pour la première journée de la course en France, Julian Alphilippe a tout fait pour toucher le cœur du public. Il a mis fin à la plus longue disette pour le cyclisme français, qui attendait un nouveau maillot jaune depuis cinq ans (Tony Gallopin en 2014). "Le public me le rend bien, merci à tous", a savouré le coureur français le plus populaire depuis qu'il a enflammé le Tour 2018 en gagnant deux étapes, l'une dans les Alpes, l'autre dans les Pyrénées, et le maillot à pois du meilleur grimpeur en supplément.

"J'ai rêvé de ce scénario"

Très ému, Julian Alaphilippe a versé quelques larmes quand il a appris sa prise de pouvoir. "J'ai tellement rêvé de ce scénario", a-t-il réagi. "Je savais que j'étais attendu, j'ai répondu. C'est un moment de ma carrière que je ne vais pas oublier, ce sera l'un des plus beaux moments".

Au classement général, "Alaf", comme on le surnomme, compte 20 secondes d'avance sur Van Aert, son premier poursuivant. Le nouveau maillot jaune devrait conserver son bien mardi, lors de la quatrième étape. Longue de 213,5 kilomètres, elle mènera le peloton de Reims à Nancy.