Cet article date de plus de quatre ans.

Après la combinaison intégrale, Serena Williams joue son premier match de l'US Open en tutu

Pendant que les cadres du tennis français s'escriment sur la combinaison qu'elle portait à Roland-Garros en mai dernier, la championne américaine a joué en tutu noir à l'US Open.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Serena Williams avec sa nouvelle tenue lors du premier tour de l'US Open à New York (Etats-Unis), le 27 août 2018. (USA TODAY SPORTS / REUTERS)

Serena Williams se joue des polémiques. Alors que les dirigeants du tennis français s'écharpent sur la combinaison noire qu'elle portait en mai dernier à Roland-Garros, la championne a joué son premier match de l'US Open, mardi 28 août, vêtue d'un justaucorps asymétrique prolongé par un tutu, avec des collants résilles de contention.

Serena Williams lors de son match de l'US Open face à Magda Linette, le 27 août 2018 à New York (Etats-Unis). (EDUARDO MUNOZ ALVAREZ / AFP)

"Je me suis sentie tellement féminine dans ce tutu, c'est ce que je préfère dans cette tenue. Il incarne vraiment ce que je dis toujours : qu'on peut être belle et forte à la fois", a déclaré l'Américaine au journal britannique Metro"La robe est féminine, mais se combine bien avec son agressivité. (...) Elle donne un peu une silhouette de ballerine qui symbolise sa grâce", a précisé Virgil Abloh, le couturier qui a imaginé cette tenue avec la joueuse, cité par Marie Claire (en anglais).

Au printemps dernier, pour son retour en Grand Chelem post-maternité, la championne aux 23 titres majeurs s'était fait remarquer en enfilant une combinaison inspirée du film Marvel Black Panther et conçue pour améliorer sa circulation sanguine. Une tenue pas vraiment au goût des instances du tennis français, qui souhaitent doter le tournoi d'un code vestimentaire pour les joueurs et les joueuses.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roland-Garros 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.