Retraite de Roger Federer : "Je voulais faire mes adieux entouré" a commenté, ému, le Suisse après son dernier match

Roger Federer est apparu très ému en conférence de presse après son dernier match comme tennisman professionnel, vendredi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Suisse Roger Federer a fait ses adieux au tennis, le 24 septembre 2022 à l'O2 Arena de Londres.  (GLYN KIRK / AFP)

Un match palpitant, des sourires complices avec Rafael Nadal, son partenaire de double, mais aussi des larmes après la balle de match qui a mis fin à 25 ans d'une carrière exceptionnelle. Roger Federer a fait ses adieux au tennis, à Londres dans la nuit de vendredi à samedi 24 septembre.

C'est sous les applaudissements de la O2 Arena et de ses 17 500 spectateurs que Roger Federer, 41 ans, a conclu sa dernière danse."Ce sont des visages et des émotions dont je me rappellerai dans plusieurs années, en pensant à cette soirée", a confié le Suisse, très ému après le match perdu face aux Américains Jack Sock et Frances Tiafoe.

"La partie qui me faisait le plus peur, c'était de parler au micro (...) parce que je sais à quel point cela devient impossible quand je suis trop ému".

Roger Federer

AFP

En délicatesse avec son genou droit depuis trop longtemps et face à l'absence de progrès suffisants révélée par un scanner il y a quelques semaines, le Suisse avait fini par annoncer, huit jours plus tôt, son départ irrévocable. "Honnêtement, j'ai été surpris de pouvoir si bien jouer ce soir, et j'en ai juste profité.", a-t-il assuré.

En conférence de presse, le Suisse a déclaré avoir profité de l'instant, sans nourrir de regrets : "Oui, j'ai pleuré aussi ce soir, mais je n'ai pas eu un feu d'artifice dans ma tête où je voyais ma carrière défiler. Ça, c'était il y a des semaines, quand je passais des coups de fils [...] Ce soir, ce n'était que de la joie".

Un départ entouré par la crème du tennis mondial

Sur le banc, à ses côtés, Rafael Nadal, son partenaire d'un soir, ne retenait pas ses larmes. Novak Djokovic et Andy Murray, deux joueurs de sa génération, se sont également montrés très émus tout comme Casper Ruud, Stefanos Tsitsipas et Matteo Berrettini, également présents. La présence sur le banc de Björn Borg, comme capitaine, ainsi que celles de John McEnroe sur celui du Reste du Monde et de Rod Laver, donnait à cette rencontre des allures d'instant historique. 

"J'ai songé à le faire il y a un mois, mais j'ai juste pensé que, si je devais le faire, c'était ici."

Roger Federer

AFP

"Jouer avec Rafa, voir toutes ces légendes, c'est fantastique. [...] Je ne voulais pas être seul pour vivre ce moment-là. Je voulais faire mes adieux entouré. Je me suis toujours senti comme un joueur d'équipe. [...] C'était une fête", a ajouté Roger Federer sur le court, à l'issue du match.

"J'ai réussi à garder en tête (...) que ce n'était pas la fin, que la vie continue, je suis en bonne santé, heureux, tout va bien, c'est juste un moment dans ma vie", a conclu l'homme aux 20 titres du Grand Chelem, modeste, face à une journée qui restera historique pour le tennis.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roger Federer

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.