Disparition de Peng Shuai : la Chine s'oppose à toute "politisation" après l'annonce du retrait de la WTA

La diplomatie chinoise s'est exprimée jeudi sur la décision de la WTA de suspendre ses tournois de tennis sur l'ensemble du territoire chinois.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Peng Shuai avait publiquement disparu après avoir accusé un haut dirigeant chinois d'avoir abusé d'elle sexuellement. (ADRIAN DENNIS / AFP)

La Chine a accusé, jeudi 2 décembre, la WTA, qui gère le circuit féminin de tennis, de "politisation du sport" après sa décision de suspendre les tournois dans le pays pour soutenir la joueuse profesionnel Peng Shuai qui avait récemment disparu. Une position partagée par le n°1 mondial Novak Djokovic.

Rappel des faits

"Nous sommes fermement opposés à toute politisation du sport", a indiqué un porte-parole de la diplomatie chinoise, Wang Wenbin, devant la presse jeudi. 

Pour rappel, la joueuse de 35 ans n'était plus apparue publiquement depuis ses accusations de viol envers Zhang Gaoli, un ancien haut dirigeant chinois. Elle n'avait pas donné signe de vie jusqu'au 17 novembre, avant que le gouvernement chinois ne partage un mail dans lequel l'athlète expliquait se reposer chez elle à son domicile. Deux jours plus tard, des images de Peng Shuai apparaissant en public lors d'un match de tennis étaient publiées, avant qu'elle n'échange avec Thomas Bach, le président du CIO.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Novak Djokovic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.